Comment la peste noire a boosté l'économie européenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
La peste a connu deux pics, entre 1348 à 1351 puis 1361-1362.
La peste a connu deux pics, entre 1348 à 1351 puis 1361-1362.
©

Fléau schumpétérien

Comment la peste noire a boosté l'économie européenne

La maladie qui a décimé un tiers de la population européenne au XIVème siècle a, paradoxalement, permis à tout un continent de développer son économie.

La peste noire a-t-elle permis à l'Europe de se moderniser ? L'épidémie qui a connu deux pics, entre 1348 à 1351 puis 1361-1362, a décimé environ un tiers de la population européenne mais aurait amené, selon certains historiens, l'Europe à repenser son approche économique. Selon James Belich, de l'Université d'Oxford, la peste noire a encouragé l'innovation technologique, permettant une amélioration de la productivité. Le chercheur cite en exemple l'invention de l'imprimerie par Gutenberg, en 1454, fruit de nombreuses expérimentations visant à remplacer le travail des copies des scribes, coûteux et lent.

Une hausse de la productivité pour combler la baisse de la main-d'oeuvre

Car l'effet de la peste noire, horriblement meurtrière, a été de provoquer une forte diminution de la main-d'oeuvre et donc, par voie de conséquence, la hausse son coût. C'est cette hausse subite des salaires qui a forcé les Etats européens à un changement complet de stratégie économique, les couches supérieures de la société craignant que les travailleurs tentent d'exploiter leur position privilégiée. En témoignent les paroles du poète John Gower, qui regrette alors le bon vieux temps pré-peste : "Les ouvriers d'autrefois n'avaient pas l'habitude de manger du pain de blé (...) leur boisson était l'eau (...) des vêtements était gris clair".

La hausse des salaires s'est alors accompagnée d'une forte hausse du coût de la vie, pendant que le travail, qui s’amoncelait, n'avançait pas. Helen Robbins écrivait en 1928 que "le grain pourrissait dans les champs, faute d'hommes pour récolter" et évoquait "la pénurie de mains pour planter la récolte de l'année suivante". Une situation qui provoqua une hausse du prix du blé (+150% entre 1348 et 1351, au Royaume-Uni ; +300% entre 1347 et 1351, en France) et qui a donc ralenti la hausse des salaires.


Evolution des salaires en Angleterre.

La fin de la féodalité

L'évolution du marché du travail, qui va peu à peu se monétiser, va également mettre fin à la féodalité, au XVIème siècle. Les seigneurs disparaissent et la relation de travail s'établit désormais entre un employeur et ses employés et se retrouve régie par l'offre et la demande. Ce développement économique va transformer la société et renforcer la puissance économique d'une région du monde pourtant dévastée par la maladie. L'apparition de cette classe moyenne de travailleurs va, en outre, amener l'expansion progressive de nombreuses villes occidentales.

Un encouragement à la colonisation ?

Une autre théorie suggère que la peste noire a encouragé les Européens à développer leur empire. Si cette analyse repose plus sur la spéculation que sur l'étude de chiffres et de faits concrets, James Belich estime que la maladie a véritablement incité les Européens, jusque-là opposés aux longs voyages, à prendre la mer. L'universitaire estime que les Européens, convaincus que rester sur terre était à peu près aussi dangereux que de voyager au long cours, ont alors relancé leur politique d'expansion colonialiste.

On peut considérer que l'histoire donne raison à James Belich, la colonisation européenne s'étant réalisée dans le prolongement des grandes découvertes effectuées à partir du XVème siècle - période durant laquelle on inventera la caravelle, moyen de transport de ces longues expéditions. La découverte de l'Amérique date, par exemple, de 1492 et la colonisation européenne de l'Amérique du Nord débutera dans les années 1500 et sera principalement menée par la France, l'Angleterre et l'Espagne. Le Portugal contournera, lui, les côtes africaines - pour s'installer à Madère, aux Açores et au Cap Vert, entre 1419 et 1445 - et atteindra l'Inde en 1498 (Vasco de Gama).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !