Comme du temps d'Hitler on brûle des livres au Canada… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Un enfant prend l'album d'Astérix, "Astérix et le parchemin manquant" (Le Papyrus de César"), le 22 octobre 2015 à Paris. 5000 ouvrages, dont des albums de Tintin et Astérix, ont été retirés au Canada
Un enfant prend l'album d'Astérix, "Astérix et le parchemin manquant" (Le Papyrus de César"), le 22 octobre 2015 à Paris. 5000 ouvrages, dont des albums de Tintin et Astérix, ont été retirés au Canada
©BERTRAND GUAY / AFP

Purification !

Comme du temps d'Hitler on brûle des livres au Canada…

Il s'agit de flammes très progressistes.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Dans les années 1930, les nazis jetaient des livres aux bûchers. Ces livres étaient réputés pour être décadents ou avaient été écrits par des Juifs ou des Communistes. "Quand j'entends parler de culture, je sors mon revolver" disait Rosenberg, un des idéologues du régime.

En 2021, les chemises brunes ont fait des émules dans la province canadienne de l'Ontario. Des nazis ? Pas du tout : des progressistes adeptes de la cancel culture. Ces modernes inquisiteurs gavés à la bien-pensance sont sûrs de faire œuvre de salubrité publique.

Une trentaine d'écoles francophones de la région ont vidé leurs bibliothèques des albums de Tintin, de Lucky Luke et d'Astérix. Leur crime : montrer des autochtones sous un jour qu'ils jugent défavorables.

On aurait pu mettre ces livres de côté. Mais non, on a préféré les brûler car le feu purifie. Leurs auteurs ont échappé à ce châtiment. Car ils sont décédés. Nous, nous avons trouvé beaucoup de bonheur en feuilletant les aventures de Tintin, de Lucky Luke et d'Astérix.

Nous y avons vu des Noirs, des descendants d'Aztèques, des Japonais, des Arabes. Sans jamais penser à mal. Mais sans doute sommes-nous racistes sans le savoir. Nous tenions à signaler aux fanatiques de l'Ontario que dans Astérix, les Romains et les Espagnols - avec Soupalognon, un terrible garnement - ont un très mauvais rôle. Mais comme il s'agit de blancs... 

À Lire Aussi

Un comité de vigilance de l’AFP a fait remplacer une petite Indienne par un tipi…

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Mais quelle mouche a piqué le pape pour qu’il s’en prenne à la Torah ?Intelligentsia de gauche : 70 ans d’arrogants mensonges…

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !