Contre le terrorisme, l'harmonie vaincra | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Contre le terrorisme, 
l'harmonie vaincra
©

Chinoiseries

Contre le terrorisme, l'harmonie vaincra

Depuis l'annonce ce lundi de l'élimination du chef d'al-Qaïda Oussama Ben Laden par l'armée américaine, toutes les chancelleries occidentales ont salué une victoire de la démocratie sur la principale menace terroriste mondiale. Même son de cloche en Chine, avec toutefois quelques spécificités culturelles.

Jean Marie

Jean Marie

Jean Marie est sinologue.

Partageant sa vie entre la France et la Chine, il y mène plusieurs projets d'ordre éditorial, académique et diplomatique.

Il tient régulièrement (sous pseudonyme) ses "Chinoiseries" pour Atlantico, des récits sur la Chine contemporaine.

Voir la bio »

Sobre et élégante. Belle et décidée. Dans son tailleur noir au revers rehaussé de blanc, devant un parterre de journalistes branchés sur le monde, la porte-parole du ministre des Affaires étrangères, Mme Jiang Yu (photo), a exprimé la position officielle chinoise lors d’une conférence de presse donnée le 3 mai, après confirmation par les Etats-Unis du décès de Ben Laden : « Le terrorisme est l’ennemi public de la communauté internationale toute entière, et la Chine est elle-aussi victime du terrorisme. La Chine s’oppose à toute forme de terrorisme. Une coopération accrue devrait être fait afin de supprimer le terrorisme ».

La Chine, superpuissance concurrente de toute autre, veut l’harmonie à tout prix. Or, le terrorisme n’est-il pas l’une des formes les plus dangereuses de la subversion contre l’Etat ? On voit bien que Jiang Yu considère toutes les formes de terrorisme. Entre les risques des provinces autonomes, Xinjiang et Tibet, les pirates de l’Internet, les sectes religieuses comme le Falun Gong, les organisations investies dans des problématiques délicates, la République populaire ne cesse d’avoir peur.

Cependant, une fois de plus, prêtons l’oreille au bon sens chinois : « La clef pour vaincre le terrorisme n’est pas de tuer un ou deux Ben Laden, mais d’éradiquer la pauvreté, qui poussent les jeunes vers le terrorisme. Les politiques du pouvoir et la discrimination raciale ne feront que pousser dans cette direction davantage de jeunes gens pauvres ». Ainsi écrivait Zhang Zhaozhong, professeur à l’Université nationale de défense de l’Armée de libération populaire (appellation certifiée), dans le China Daily du 4 mai.  

Que les Etats-Unis, et l’Occident tout entier, retiennent bien la leçon, s’ils veulent atteindre l’idéal chinois de la « société d’harmonie ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !