Carton rouge à Marine Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Carton rouge à Marine Le Pen
©

EDITORIAL

Carton rouge à Marine Le Pen

La présidente du Front National a remis l'islam au cœur du débat en affirmant que tous les abattages de la région parisienne était 100% halal. Un nouveau cheval de bataille ou une opération com' ?

Yves Derai

Yves Derai

Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.

Voir la bio »

En meeting et à la télévision, Marine Le Pen a brandi plusieurs fois un carton rouge pour inviter les électeurs à sanctionner Nicolas Sarkozy dans les urnes. Un coup de com’ très « années 80 » que même Jacques Séguéla nous avait épargné. Nonobstant, la présidente du FN continue de critiquer les gourous et les spin doctors à longueur d’interviews. A ce stade de la campagne, on attendrait plutôt du « grand » candidat qu’elle prétend être, des propositions concrètes pour son pays, des solutions face à la crise économique que nous traversons.

Au lieu de cela, elle a initié un débat piteux sur la viande Hallal qui vaut bien un carton rouge sang. Selon ses « informations », des millions de Français en consommeraient à leur insu. « C’est comme si l’on faisait manger du porc aux musulmans » dit-elle pour muscler sa démonstration. D’une part, la filière a contesté les chiffres avancés par Marine Le Pen. La viande Hallal ne représenterait en réalité que 2,5% du  marché francilien. D’autre part, le parallèle suggéré par la candidate FN ne tient pas une seconde. Aucune prescription religieuse et encore moins civique n’interdit à un Français non musulman* de consommer de la viande Hallal. En revanche, l’Islam proscrit bel et bien le porc des assiettes de ses fidèles. En l’espèce, comparaison n’est donc pas raison.

Le plus cocasse, dans cette affaire, est d’entendre celle qui ne cesse de hurler à la perte de souveraineté nationale se référer à la législation européenne s’agissant de l’interdiction en France des abattages rituels. En réalité, ce nouveau cheval de bataille lui permet, une fois de plus, de pointer d’un doigt accusateur les musulmans de France déjà coupables à ses yeux de prier dans la rue et maintenant, de nous faire ingurgiter insidieusement leurs bovins égorgés sans étourdissement préalable.

Et quand elle ne stigmatise pas les immigrés ou les musulmans, Madame Fille se plaint. Exactement comme son père l’a fait pendant trente ans. Les maires refusent de lui accorder les fameux 500 parrainages, les médias la traitent moins bien que ses concurrents, on l’oblige à débattre avec Jean-Luc Mélenchon, les instituts de sondage minorent ses intentions de vote… S’il pleuvait des cordes à chaque fois qu’elle se déplace sur le terrain, elle accuserait probablement la météo d’une partialité insupportable. Carton rouge à Marine Le Pen et aux écrans de fumée derrière lesquels elle dissimule l’indigence de son projet !

* Sauf les juifs pratiquants qui consomment de la viande casher.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !