C'est promis, Luz ne les dessinera plus... Mahomet-Sarkozy même lassitude ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Luz, dessinateur de Charlie Hebdo
Luz, dessinateur de Charlie Hebdo
©REUTERS/Philippe Wojazer

Les meilleurs blasphèmes ont une fin

C'est promis, Luz ne les dessinera plus... Mahomet-Sarkozy même lassitude ?

Il y a tellement d’autres choses à caricaturer. Jésus, le Pape, la Vierge Marie, les rabbins, Bouddha…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

De l’uniformité naquit l’ennui. Et une langueur monotone, propice à la dépression, guettait Luz, dessinateur emblématique de Charlie Hebdo. Il avait fait Mahomet une fois, deux fois, peut-être trois… Une répétition qui risquait d’assécher son talent.

Luz déclara donc qu’il renonçait à caricaturer un prophète réputé pour être ombrageux. Raison invoquée : la lassitude. On est prié de le croire. Le guerrier a droit à son repos. Et le repos du guerrier passe avant toute autre considération. Luz pourra se reposer en dessinant un Pape pédophile entouré de petits garçons, une Vierge Marie les cuisses ouvertes et des rabbins suçant le sang d’enfants palestiniens.

Il ne faudrait pas penser pour autant que le dessinateur est las seulement de Mahomet. Dans un souci d’équilibre il a précisé que Sarkozy le lassait tout autant. C’est pourquoi il ne caricatura plus l’ancien président de la République. Mahomet-Sarkozy même lassitude…

Ce rapprochement de deux personnages notoires et connus (pas pour les mêmes raisons) est très intéressant. On nous a caché que des sarkozystes fanatiques irrités par un dessin montrant leur idole en nabot ont un jour mis le feu à la rédaction de Charlie. On nous a également dissimulé que, d’autres sarkozystes encore plus énervés, sont venus à Charlie Hebdo pour y assassiner 12 membres de sa rédaction. Et on refuse de nous dire que des sarkozystes sont partis faire la guerre sainte afin de préparer un nouvel assaut meurtrier contre les survivants de Charlie.

Mais ne nous alarmons pas trop. Si, sous la pulsion de Luz, Charlie Hebdo décide d’épargner désormais Mahomet et Sarkozy, la tranquillité est garantie. En effet, bouffer du curé et du rabbin n’a jamais fait parler les kalachnikovs. Reste que n’étant ni dessinateur, ni Charlie Hebdo je m’interdis de porter un jugement sur la décision de Luz. On a bien le droit de ne pas avoir envie de mourir. Mais rajouter Sarkozy à Mahomet pour faire passer la pilule me parait d’une répugnante hypocrisie.

Luz a aussi des comptes à régler. Et il les règle au lance-flamme. Il n’aime pas Philippe Val qui dirigea longtemps Charlie Hebdo. « Val n’est plus rien, il n’est plus Charlie ». Il est vrai que l’ancien patron du journal est régulièrement taxé d’islamophobie et sionisme. Gageons que pour se défendre, et pour sortir de sa lassitude, Luz emploiera son talent à dessiner Val sous les traits les plus odieux qui soient. Quand Charlie Hebdo arrivera au paradis d’Allah ça fera plaisir à Mahomet.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !