Boire du lait pour éviter de grossir, un vaccin contre la maladie de Parkinson, un foie humain recréé à partir de cellules souches... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Boire du lait pour éviter de grossir, un vaccin contre la maladie de Parkinson, un foie humain recréé à partir de cellules souches...
©

Atlantico Santé

Boire du lait pour éviter de grossir, un vaccin contre la maladie de Parkinson, un foie humain recréé à partir de cellules souches...

... et les autres sujets santé du moment : pourquoi le BCG peut lutter contre le cancer de la vessie et le caractère non dangereux des scanners cérébraux chez les enfants.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Scanner chez l’enfant : peu de risques de cancers

Pratiquer plusieurs scanners cérébraux avant 15 ans multiplie par trois les risques d'avoir un cancer : la nouvelle a de quoi effrayer. Cependant, que les patients se rassurent, la probabilité de déclarer la maladie reste très faible et l’utilité de l’examen incontestable. Il n’y a donc vraiment pas de quoi paniquer !

Les examens d’imagerie médicale sont devenus monnaie courante, aujourd’hui. Mais où se situe la limite séparant le bon usage de l’abus ? Pour répondre à cette question, une équipe internationale s’est penchée sur l’impact que la répétition des examens par tomodensitométrie (ce que l’on appelle des scanners) pouvait avoir sur la santé de l’enfant. Leur objectif était de déterminer le risque de voir se développer une tumeur cérébrale ou une leucémie une fois ces enfants parvenus à l’adolescence ou à l’âge adulte. Les résultats qu’ils ont obtenus sont rassurants.

Lire la suite sur Futura Sciences

Une vitamine du lait qui protège de l’obésité et du diabète

La nicotinamide riboside, une vitamine contenue dans le lait et sûrement dans beaucoup d’autres aliments, pourrait nous préserver de l’obésité et du diabète, le tout sans effet secondaire. Si elle est prometteuse, elle est très difficile à extraire et à synthétiser. Il faudra du temps avant une mise en circulation en grande quantité sur le marché !

On connaissait les vertus du resvératrol du vin rouge. Maintenant, c’est dans le lait mais peut-être aussi dans la bière ou dans de nombreux autres aliments qu’on trouve une molécule aux propriétés thérapeutiques variées. Nommée nicotinamide riboside (NR), cette vitamine préserverait de l’obésité, du diabète et améliorerait l’activité musculaire. Entre autres.

Lire la suite sur Futura Sciences

Un foie humain fonctionnel recréé à partir de cellules souches !

À partir de cellules souches placées dans la tête de souris, des scientifiques japonais ont recréé un foie humain miniature mais efficace. Si on en sait encore peu pour le moment, les résultats seront plus largement communiqués dans la semaine lors d’un congrès international. À quand la transplantation d’organes créés artificiellement ?

Le don d’organes sauve des vies. Mais les médecins doivent faire face à un déficit de donneurs en comparaison du nombre de personnes nécessitant une greffe, limitant le succès de cet acte généreux. Les scientifiques s’affairent pour trouver de nouvelles solutions à ce problème. L’une d’entre elles, qui consiste à recréer l’organe défaillant en laboratoire, vient d’atteindre un stade encore jamais égalé.

Lire la suite sur Futura Sciences

Maladie de Parkinson : le premier vaccin en phase clinique

Le premier essai clinique d’un vaccin censé bloquer le développement de la maladie de Parkinson vient de commencer. Les résultats obtenus, très préliminaires, suggèrent que le traitement est bien toléré par les 32 patients. Les chercheurs estiment qu'une avancée unique pourrait être réalisée : concevoir une thérapie pour soigner la maladie à la source plutôt que d’atténuer ses symptômes.

Nom de code : PD01A. Ainsi s’appelle le premier vaccin en cours de phase 1 d’essai clinique contre la maladie de Parkinson. Le produit enseignerait au système immunitaire à générer des anticorps dirigés contre une protéine, l’alpha-synucléine, qui s’accumule dans les neurones et cause probablement leur mort. Il est développé par le laboratoire autrichien Affiris AG.

Lire la suite sur Futura Sciences

Cancer de la vessie : pourquoi le BCG est l’une des meilleures armes

Le BCG est utilisé depuis 35 ans pour éviter les récidives dans les cancers de la vessie car il a prouvé son efficacité. Mais comment l’optimiser ? La réponse vient d’être apportée : le traitement est d’autant plus efficace que le patient est au préalable immunisé contre la tuberculose

Le BCG, le vaccin contre la tuberculose, n’est rien d’autre qu’une bactérie atténuée, Mycobacterium bovis, un cousin de Mycobacterium tuberculosis, l’agent de la maladie. Mais depuis 1976, le BCG sert aussi de traitement dans le cancer de la vessie car on a constaté qu’il limitait fortement les risques de récidive après retrait chirurgical de la tumeur. Dans 50 à 70 % des cas, la tumeur ne repart pas. Mieux que n’importe quelle chimiothérapie disponible sur le marché !

Lire la suite sur Futura Sciences


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !