Bitcoin, Linden Dollars et cie : à quoi servent les monnaies virtuelles ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Bitcoin, Linden Dollars et cie : à quoi servent les monnaies virtuelles ?
©

L'avenir de l'économie

Bitcoin, Linden Dollars et cie : à quoi servent les monnaies virtuelles ?

Le bitcoin a subi la semaine dernière son premier véritable "krach", sous la pression de spéculateurs inconnus, suscitant des doutes sur son avenir. Mais à quoi servent toutes ces monnaies virtuelles qui se développent ?

Marc Tirel

Marc Tirel

Marc Tirel est chercheur en dynamiques collaboratives et intelligence collective, détecteur et révélateur d'émergences, connecteur de talents et d'idées. Il a co-fondé les "Explorateurs du Web" et la société « Savoir pour tous ». Il est associé au sein du cabinet de conseil In Principo et œuvre en particulier au sein du CIRI – Collective Intelligence Research Institute – en initiant et contribuant à des projets et des dynamiques collectives et organiques. Consulter son site internet ici.

Voir la bio »

Atlantico : Qu'est-ce qu'une monnaie virtuelle ? A quoi sert-elle ?

Marc Tirel : C’est une monnaie qui est complètement dématérialisée, qui fait l’objet d’échange et de transactions sur Internet. Il faut faire la différence entre monnaie régalienne, dématérialisée ou non, et monnaie virtuelle. Les monnaies que l’on connait tous sont en partie dématérialisées alors que les monnaies virtuelles  sont de naissance dématérialisées. Ces monnaies virtuelles sont utilisées dans les jeux en ligne, Facebook, Amazon…

Avec le Bitcoin on a franchi un pas important. Elle crée un pont avec l’économie réelle, car il y a un taux de change avec les monnaies régaliennes. Mais il y a eu plein d'autres expérimentations auparavant. Le Bitcoin a deux ans, mais ce n'est pas la première monnaie virtuelle à exister. Chaque monnaie virtuelle possède ses propres règles du jeu. Avant on pouvait échanger une monnaie régalienne contre une monnaie virtuelle mais l’inverse n’était pas possible. Aujourd’hui avec le Bitcoin, les échanges se font dans les deux sens. Le Bitcoin devient une monnaie spéculative avant d’être virtuelle.

Le Bitcoin est une monnaie très particulière car la création monétaire n’émane pas d’une source centrale, elle émane des ordinateurs qui sont connectés au réseau. La sécurité est intrinsèque au réseau internet, c’est chaque nom du système qui garantit les échanges et la sécurité de la monnaie. C’est intéressant car c’est décentralisé, on se passe de la banque et du système pyramidale traditionnel.  Cet aspect ne fait qu’augurer de la complexité des monnaies qui vont advenir suite au Bitcoin. Il faut s’attendre au pire et au meilleur.

Si on fait le pari que la monnaie virtuelle va encore augmenter, c'est un pari à prendre. La monnaie n'est rien d'autre qu'un outil de spéculation : c'est le cas du bitcoin. La monnaie va prendre le même chemin qu'ont pris les médias : on va assister à une explosion des monnaies. Certaines vont se crasher, d'autres vont servir à du blanchiment, avec des gouvernements de plus en plus impuissants puisque tout sera sur internet. Ca préfigure une nouvelle économie, de nouveaux rapports entre les gens. C'est quelque chose de gigantesque. La monnaie va complètement bouleverser le monde entier et l'ordre établi. C'est un phénomène essentiel, qui va permettre à la nouvelle économie de fleurir. Mais comme il est nouveau, il faut cependant prendre beaucoup de précautions.

Quelle est la réelle valeur d'une monnaie virtuelle ? Celles-ci ont-elles un impact sur l'économie ?

Aujourd'hui c'est encore très peu chiffrable. Le Bitcoin commence seulement à avoir un impact. Le phénomène est complexe et émergent. On n'est sûr de rien. Mais l'impact est plus fort que celui des monnaies dites complémentaires. Il est différent, car elles ont une valeur symbolique. Elles sensibilisent les populations sur ce que c’est la monnaie et comment on l’utilise. Aujourd'hui, personne n'a le pouvoir de détruire cette monnaie, à moins de détruire tout le système, ce qui n'est pas possible. En fonction des besoins de la communauté, on va avoir à disposition des outils qui vont permettre de créer les monnaies qui lui correspondent.

Quelles sont les règles qui régissent la monnaie virtuelle ?

Il n'y a pas de lois actuellement. Ce sont plutôt des initiatives qui vont faire en sorte que la loi va s'adapter si elle le peut : par exemple, dans le cas du bitcoin, l'Etat est impuissant.

On peut le comparer aux médias : les médias officiels traditionnels continuent de faire leur métier, mais, avec l'apparition d'internet, les médias ont explosé : Atlantico est un nouveau média, il est totalement sur le web. Chacun est son propre média. Pour les monnaies, ce sera exactement la même tendance : on garde nos monnaies régaliennes, qui répondent à certaines règles du jeu : En période de croissance, comme on crée de la monnaie pour éviter la crise, il y a une masse de monnaie considérable qui est créée. Il faut aller à la chasse à la monnaie , on pourrait imaginer d'autres règles du jeu, qui correspondent aux besoins d'une population.

Est-il possible de voir une "bulle" de la monnaie virtuelle se créer ? Quels sont les risques ?

Oui, ils ont essayé effectivement de faire exploser la monnaie. Tout est possible : le  crack de la monnaie virtuelle etc. Là, on assiste à un pic, même si cela a tendance à se calmer un peu.

Le bitcoin devient aujourd'hui une monnaie refuge : on pourra avoir à l'avenir d'autres monnaies virtuelles qui auront d'autres caractéristiques. Par ailleurs, elles pourraient aussi devenir des modèles qui seraient plus transparents que le bitcoin.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !