Bertin Nahum – Medtech : "La France est un lieu d'excellence pour la robotique chirurgicale" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bertin Nahum, président de Medtech.
Bertin Nahum, président de Medtech.
©

L'interview Atlantico Business

Bertin Nahum – Medtech : "La France est un lieu d'excellence pour la robotique chirurgicale"

Bertin Nahum, le patron de Medtech, a été classé, fin 2012, quatrième entrepreneur le plus révolutionnaire au monde juste après Steve Jobs, Mark Zuckerberg et James Cameron. Il faut dire que le patron de cette PME montpelliéraine a lancé en 2007 une petite révolution : Rosa, un robot capable d'assister un chirurgien lors d'une intervention sur le cerveau. Depuis, la société a connu un fort développement et a été introduite en bourse.

Bertin Nahum

Bertin Nahum

Bertin Nahum est PDG de Medtech, il est l’inventeur du robot Rosa, dont l’utilisation a permis des opérations sur le cerveau impensables auparavant. Ce robot est aujourd’hui utilisé dans une quinzaine de centres médicaux à travers le monde notamment à Cleveland, Montréal, Paris, Strasbourg, Rome et Pékin.

Voir la bio »

Le Replay

Christian Streiff était l’invité de Radio classique ce matin. L'ancien PDG de PSA, à l’occasion de la parution de son livre "J’étais un homme pressé" (Le Cherche midi), revenait sur les mois qui ont suivi l’AVC qui l’a frappé en mai 2008 alors qu’il dirigeait l’entreprise. "Je n’avais qu’une obsession, c’était de m’y remettre [au travail] en ayant l’impression d’être unique à pouvoir mener PSA. Je me suis rendu compte que PSA s’en sort très bien après avoir traversé une crise terrible." Aujourd’hui, il dit "avoir confiance dans le patron" actuel du constructeur automobile, Carlos Tavares. Dorénavant, Christian Streiff est vice-président de Safran. "C’est merveilleux d’être dans une entreprise qui bouge à toute vitesse. Faire de l’industrie, ça reste mon rêve d’enfance traduit dans une réalité. Je reste avant tout un industriel", lui qui a également dirigé Airbus en 2006.  

Qui a dit ? 

"Le jour où les robots sont suffisament sophistiqués, il y aura des centaines de millions de robots et d’emplois à la clef"

Réponse : Bruno Maisonnier, président directeur général d'Aldebaran-Robotics, sur BFM Business. le groupe français de robotique domestique se revendique "leader mondial" dans son secteur, commercialisant "un nouveau robot qui fait 1m20" vendu "aux alentours de 2 000 euros". "On a déjà une commande de 10 000 on a l’outil industriel pour en faire des milliers par mois" détaille le PDG. "Foxconn va les faire en Chine."

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !