Attention au soleil de printemps, c’est le pire pour votre peau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
A l'arrivée des beaux jours, chacun court se précipiter au soleil.
A l'arrivée des beaux jours, chacun court se précipiter au soleil.
©Reuters

Coup de soleil

Attention au soleil de printemps, c’est le pire pour votre peau

A l'arrivée des beaux jours, chacun court se précipiter au soleil. Pourtant, après les rudes mois d'hiver, notre corps n'est plus habitué à l'exposition, voire à la surexposition. C'est donc au printemps que l'on attrapera le plus facilement des coups de soleil et que l'on mettra notre peau le plus en danger.

Anne Dompmartin

Anne Dompmartin

Le Docteur Anne Dompmartin est médecin dermatologue, cancérologue, allergologue et vénérologue au CHU de Caen. 

Voir la bio »

Atlantico : Avec le retour des beaux jours et la hausse des températures, la tentation de s'exposer aux rayons du soleil printanier est grande. Ces rayons sont-ils moins nocifs que ceux du soleil d'été ?

Anne Dompmartin : On est tenté d'y rester longuement parce qu'il fait moins chaud, alors que l'été on s'expose moins longtemps. Pourtant, il faut faire attention, c'est avec les premiers rayons de soleil que se déclenchent toutes les photo-allergies mêmes bénignes, puisque nous avons passé plusieurs mois sans prendre le soleil.

D'autant plus que ces rayons sont tout aussi nocifs : on prend aussi facilement des coups de soleil au printemps qu'en été!

Une peau qui sort de l'hiver est-elle davantage vulnérable ? Les coups de soleil risquent-ils d'être plus destructeurs ?

Bien sûr, puisque les mélanocytes (cellules qui pigmentent la peau) n'ont pas été stimulées durant la période hivernale, il faut donc qu'elles soient à nouveau stimulées pour faire le pigment mélanique qui est un photo-protecteur. Notre peau ayant été longtemps au repos, on attrape plus rapidement des coups de soleil qu'en été, période pendant laquelle elle a eu le temps de s'habituer.  

Cependant, les coups de soleil ne sont pas plus destructeurs au printemps. Etant donné que notre capital solaire est le même tout au long de l'année, on risque juste d'en attraper plus rapidement.

En ayant moins tendance à se protéger des rayons d'un soleil qui "chauffe" moins, ne prend-on finalement pas davantage de risques ?

En effet, les risques sont plus important puisque impatient de retrouver le soleil, on ne se protège pas. Néanmoins, les coups de soleil ne sont pas les seules causes de cancer de la peau. Peu importe la saison, une exposition longue, répétée et régulière n'augure rien de bon. Il faut aussi se méfier des produits type Monoï qui nous poussent à nous exposer, et augmentent donc le risque d'abîmer notre peau.

Quelles sont les mesures de précaution à prendre ?

Il faut prendre exactement les mêmes pécautions qu'en été, un écran 30 ne suffit pas, optez plutôt pour un écran 50. Cela ne veut pas dire que l'on ne bronzera pas, on bronzera plus lentement, mais sans coup de soleil. On peut aussi se protéger avec un simple t-shirt afin d'éviter les marques de vieillissement prématurées –rides, taches brunes- que peuvent causer une surexposition. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !