Andy Warhol, le Dali américain ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Andy Warhol, le Dali américain ?
©MAM

Atlanti-culture

Andy Warhol, le Dali américain ?

Fantasque, loufoque, bling bling, provocateur et rebelle, Andy Warhol était aussi un grand créateur. La remarquable exposition du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris en témoigne admirablement.

Dina  Morin pour Culture Pops

Dina Morin pour Culture Pops

Dina Morin est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

Exposition

Warhol unlimited, Musée d’art moderne de la Ville de Paris

Thème

Génie? Fumiste? Star? Révolutionnaire? Andy Warhol suscite toujours autant d’interrogations. Le musée d’art moderne revient sur plusieurs aspects de son oeuvre permettant ainsi de nous forger notre propre opinion.

Points forts

1. Pour la première en Europe, les Shadows sont exposées! Cet ensemble monumental présente une nouvelle facette du travail du roi du Pop Art. Dès le milieu des années 60, Warhol ne cachait pas son désir d’en finir avec la peinture pour produire une oeuvre sans contraintes ni limitations. C’est chose faite avec Shadows qui présente une série de 102 toiles mettant à l’honneur un motif abstrait. A force d’être répété, le motif crée une atmosphère singulière, évoquant une pellicule cinématographique. Par cette installation, Warhol interroge une fois de plus l’art, ses limites et son statut. Une citation de l’artiste résume bien sa position: « Vous allez au musée et ils disent que c’est de l’art et des petits carrés sont accrochés au mur. Mais tout est de l’art et rien n’est de l’art ». (Andy Warhol, Newsweek, 7 décembre 1964).

2. Une scénographie grandiose retranscrivant l’univers warholien: projections de films réalisés à la Factory, murs recouverts de vaches ou de portraits de Mao, salle dédiée aux silver clouds... l’exposition nous plonge dans le monde fantasque, bling et sans limites de l’artiste de la démesure. Plus qu’une simple exposition, la manifestation cherche à mieux nous faire connaître le personnage de Warhol en mettant notamment en avant son côté provocateur et rebelle.

3. Un artiste plus engagé qu’il n’y paraît: les sérigraphies de chaises électriques disponibles  dans différentes couleurs peuvent au départ laisser circonspect: Warhol s’amuserait-t-il à traiter le sujet de la peine de mort comme il le fait avec les fleurs et les personnalités de stars? En réalité, par cette série, Warhol souhaite faire passer un message politique: le nombre de chaises représentées correspond au nombre de «décrets d’exécution » signés par tel et tel gouverneur aux Etats Unis, où s'exerce une surenchère dans les discours électoraux pour répondre voire satisfaire une « demande » de justice criminelle.

Points faibles

L’exposition est légèrement courte: on aurait aimé en voir encore plus.

En deux mots

Cette exposition fait partie des incontournables de la rentrée : bien conçue, ludique, elle propose une immersion très réussie dans l’univers loufoque et bling du roi du pop art.

Recommandation

ExcellentExcellent

Informations

Musée d’art moderne de la ville de Paris

11, Avenue du Président Wilson

75 116 Paris

Réservation : 01 53 67 40 00

www.mam.paris.fr

Exposition ouverte du mardi au dimanche, de 10h à 18h. Nocturne le jeudi de 18h à 22h.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !