Amoureuse d'un homme marié : pourquoi les femmes se projettent tant dans des histoires sans avenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Amoureuse d'un homme marié : pourquoi les femmes se projettent tant dans des histoires sans avenir
©Reuters

Bonnes feuilles

Amoureuse d'un homme marié : pourquoi les femmes se projettent tant dans des histoires sans avenir

"Pourquoi ne me rappelle-t-il pas ?" ; "Est-ce que je fais peur aux hommes ?"; "Va-t-il encore me faire le coup de la panne ?" Voici certaines des questions auxquelles répond l'éminent docteur Ingerson, afin d'aider les femmes, toutes les femmes, à trouver l'amour. Extrait de "Docteur love" de Adrian Ingerson, publié aux éditions Robert Laffont (1/2).

Adrian  Ingerson

Adrian Ingerson

Adrian Ingerson est né à Östersund, en Suède, en 1979. Psychothérapeute de formation, il a ouvert un cabinet spécialisé dans le conseil amoureux à Paris.

Voir la bio »

« IL VA QUITTER SA FEMME »

Cher Adrian,

Vous voyez ces très mauvais films français dans lesquels une fille tombe amoureuse d’un homme marié ? Qu’elle pense, cette cruche, qu’il est sincère quand il dit qu’il va quitter sa femme ? Bingo ! C’est moi. Et, vous vous en doutez, il n’a jamais quitté sa femme (enfin, pas pour l’instant). J’ai donc deux questions :

1. L’issue de ce type d’histoire est-elle toujours tragique et douloureuse ?

2. A-t-on le droit, dans ce cas précis, d’utiliser la vengeance froide et sadique ? Merci.

Marie, 35 ans

P.-S. : Ah et puis je voulais aussi savoir si les hommes sont tous d’affreux pervers narcissiques.

Marie Marie Marie...

Lisez, et répétez après moi : « un homme marié ne quitte jamais sa femme ». Comme tant d’autres, vous y avez cru, vous avez espéré, et il vous a abandonnée quand vous commenciez à prendre trop de place dans sa vie. C’est aussi simple, et prévisible, que cela. Maintenant, permettez-moi de répondre plus précisément à vos deux questions :

1. Non. À ce titre, permettez moi de citer Marx : « L’histoire se répète toujours, la première fois comme une tragédie, la deuxième fois comme une comédie. » Votre prochaine histoire passionnée avec un homme déjà en couple sera absurde et hilarante.

2. Non. Vous n’avez pas envie d’être cette pauvre fille échevelée qui crève des pneus de voiture et passe des coups de fil anonymes nocturnes en respirant très fort dans le combiné téléphonique. La vengeance ne vous permet pas d’avancer et peut vous ratatiner l’ego.

Bien à vous, et plus de bagues au doigt,

Adrian

>>>>>>>>>>>>>> Envie de passer à la vitesse supérieure ? Ces signes qui permettent de deviner si votre partenaire a un petit pénis (et que faire dans ces cas-là )

POURQUOI... tombez-vous dans le panneau ?

Vous qui êtes malheureusement amoureuse d’un homme marié, je vous prie de refouler immédiatement tout sentiment de culpabilité. Oui, vous êtes tombée dans le panneau. Mais non, vous n’êtes pas une gourde. Je vais même aller plus loin : si j’étais pourvu d’un vagin – que Dieu m’en garde – je tomberais moi aussi certainement sous le charme. L’homme marié adopte en effet des codes de séduction et de communication très différents de ceux pratiqués par l’homme célibataire. Comme il sait que sa relation extraconjugale (vous, donc) n’a aucun avenir, il agit sans filtre, et se laisse sans crainte emporter dans le tourbillon des sentiments et du désir. Il a envie de vous voir trois jours d’affilée ? Il vous envoie sept cents textos, sans avoir à se demander si cet élan va être interprété comme une demande en mariage, car, pour mémoire, il est déjà marié. Il est le dernier des grands romantiques, celui qui peut vibrer sans risque, puisque rien n’est possible. Le problème, c’est que ces stimuli sentimentaux intenses et répétés vous incitent tout naturellement à vous projeter. D’où un sérieux malentendu.

En phase de séduction, l’homme marié est forcé de compenser son handicap : pour mémoire, il est déjà marié, et donc officiellement invalide sur le marché de l’amour. Il doit donc employer des techniques musclées pour arriver à ses fins. Une fois qu’il vous aura séduite, il ne commettra que rarement les impairs commis par certains garçons disponibles (disparition, réapparition, re-disparition, non-réapparition). Son objectif est de vous garder, car s’il peut se cacher derrière son petit doigt en trompant sa femme plusieurs fois avec la même personne (vous), il peut moyennement se construire un personnage d’homme droit, mais trop sensible, en pratiquant le triolisme sur mannequins russes plusieurs fois par mois. Tisser des liens durables avec vous lui permet, d’une certaine façon, de préserver sa conscience. Pour conclure, je dirais que vous pouvez pratiquer un rapport sexuel sur cet individu si, à cause d’un malheureux pic d’hormones, vous vous sentez bouillante comme une baraque à frites, mais par pitié, n’attendez rien de ce type de relations. Maintenant, si vous m’avez lu attentivement (ce que je vous souhaite), je vous autorise à vous soumettre au test ci-dessous.

 

Extrait de "Docteur love" de Adrian Ingerson, publié aux éditions Robert Laffont, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !