2016 : rien ne va plus, faites vos vœux ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
2016 : rien ne va plus, faites vos vœux !
©

Humour sérieux

2016 : rien ne va plus, faites vos vœux !

Dans le cadre de l’année électorale qui commence, c’est le moment ou jamais de choisir ce que vous voulez, dans la limite de trois souhaits...

UE Bruxelles AFP

Jean-Paul Betbeze

Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.

Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ; 2012 : 100 jours pour défaire ou refaire la France, et en mars 2013 Si ça nous arrivait demain... (Plon). En 2016, il publie La Guerre des Mondialisations, aux éditions Economica et en 2017 "La France, ce malade imaginaire" chez le même éditeur.

Son site internet est le suivant : www.betbezeconseil.com

Voir la bio »
  1. 1. Janet Yellen déclare qu’elle n’augmentera pas ses taux d’intérêt en 2016, étant donné la situation complexe des Etats-Unis. Elle craint de faire monter encore le dollar (ce qu’elle ne peut dire) et d’ennuyer Hillary dans sa course (ce qu’elle ne peut avouer).

  2. 2. Donald Trump, non content de ses sorties contre ladite Hillary, propose d’expulser des Etats-Unis tous ceux qui ne sont pas descendants directs ou indirects des premiers passagers du Mayflower. Il monte encore dans les sondages des Républicains et devient ainsi leur candidat.

  3. 3. Hillary souhaite que vous choisissiez le vœu précédent.

  4. 4. Mario Draghi achète désormais 80 milliards d’euros par mois. Il veut faire baisser encore les taux longs pour soutenir la reprise en zone euro, plus particulièrement en Italie et en France.

  5. 5. David Cameron fait amende honorable. Il reconnaît que son idée de Référendum au sujet de la présence du Royaume-Uni en Europe était faite pour ennuyer ses concurrents conservateurs. Maintenant qu’ils sont défaits, et le Parti travailliste avec, c’est lui qui est en risque, et son pays avec. Pour se faire pardonner, il quitte la vie politique.

  6. 6. Nicolas Sarkozy décide de se consacrer exclusivement à une carrière d’analyste politique et de conférencier.

  7. 7. Vladimir Poutine ouvre un hôtel international pour tous ses amis (d’Ukraine, de Syrie, de la NSA…).

  8. 8. Le roi (du pétrole) d’Arabie saoudite discute avec l’Ayatollah (du pétrole) d’Iran pour se mettre d’accord sur un prix du baril à 25 dollars. Ayant alors éliminé leurs concurrents, ils pourront tranquillement ensuite le remonter.

  9. 9. François Hollande se présente contre Marine Le Pen et Alain Juppé. Monsieur Mélenchon prend sa retraite. Madame Duflot ouvre un centre aéré (et subventionné).

  10. 10. Nicolas Hulot est nommé Président du centre de mesure du réchauffement climatique avec obligation d’en publier le niveau tous les 5 ans.

  11. 11. Nicolas Sarkozy remporte les primaires Républicaines, Alain Juppé repart au Canada.

  12. 12. François Bayrou attend de voir ce qu’il va advenir des vœux 6, 9 et 11 pour se prononcer.

  13. 13. Le Président Xi Jinping décide d’installer ses bureaux (et sa famille) au bord de la mer. Il demande aux autres responsables de rester à Pékin, preuve s’il en est de l’engagement de la Chine à réduire sa pollution.

  14. 14. Angela Merkel ouvre une université pour apprendre comment mener une Grande coalition (Große Koalition ou Grand Coalition). Les inscriptions sont ouvertes à tous les responsables européens à partir du 10 janvier 2016. Elle y enseignera, avec ses collègues Platon, Freud, Cervantes, Machiavel, Churchill et Mitterrand. Le Pape François devrait y intervenir.

  15. 16. Vous préférez sauter cette année et passer directement à la suivante.

Article également publié sur le blog de Jean-Paul Betbèze ici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !