2012 par Atlantico : et s’il n’y avait qu’une chose à en retenir, pour vous, David Pujadas, ce serait quoi ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
2012 par Atlantico : et s’il n’y avait qu’une chose à en retenir, pour vous, David Pujadas, ce serait quoi ?
©

La science

2012 par Atlantico : et s’il n’y avait qu’une chose à en retenir, pour vous, David Pujadas, ce serait quoi ?

Le boson de Higgs constitue l'évènement marquant de l'année 2012 pour le présentateur de France 2.

David Pujadas

David Pujadas

David Pujadas est journaliste, présentateur du JT de 20H sur France 2.

Il anime également l'émission Des paroles et des actes.

Voir la bio »

L'évènement le plus marquant de l'année 2012 est, selon moi, la découverte du boson de Higgs, c'est-à-dire la confirmation expérimentale de son existence même. Il s'agit d'un grand pas en avant : celui de la découverte de l'infiniment petit qui nous renvoie vers l'infiniment grand.

A l'époque, nous en avions fait l'ouverture du journal de 20H sur France 2. J'ai toujours tendance à penser que nous surévaluons les petits évènements matériels de l'ordre de l'économie avec cette obsession matérialiste qui fait que le moindre chiffre sur la croissance, l'emploi ou la consommation devient rapidement un sujet ultra-médiatisé. Il en est de même avec l'actualité politique qui fascine ou suscite la passion en ce qu'elle renvoie à une dimension de "jeu" ou de stratégie.

Il faut contrebalancer tous ces sujets avec les grands thèmes relatifs aux connaissances que ce soit sur l'univers, le monde ou l'environnement. La découverte du boson a d'ailleurs été assez médiatisée notamment parce que le CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, le centre de recherche franco-suisse, est à l'origine de sa découverte et que le grand accélérateur de particules utilisé est le plus grand au monde. Mais globalement, nous ne parlons pas assez de ce qui devrait être une de nos consoles : la connaissance de notre monde.

Lorsque nous avions mis ce sujet à la une, certains s'en étaient étonnés et nous ont posé la question suivante : "qu'est-ce que cette découverte change concrètement pour nous ?". Je répondais alors que tout ne s'évalue pas ainsi. La connaissance, en tant que telle, est fondamentale : c'est toute la noblesse du savoir. Lorsque nous avons découvert que c'est la Terre qui tourne autour du soleil et non l'inverse, cela n'a rien changé dans notre vie quotidienne. Pourtant, ce fut une incroyable découverte pour l'Homme. Nous avons trop souvent les yeux tournés sur notre nombril, notre vie matérielle, les objets, les marques... sur tout ce qui est censé donner sens à la vie, mais n'en donne pas.

Autre fait marquant, l'Europe est parvenue à se mettre d'accord pour sauver sa monnaie commune. Au-delà de la crise financière et économique, il y a une très forte dimension politique : l'Allemagne, la France, l'Italie ou encore la Banque centrale européenne étaient unanimes pour sauver ce qui a été construit et se sont battus pour  que la zone euro devienne pérenne... Ces discussions, jours et nuits, ces sommets en chaîne, ces concessions de la part de chacune des parties et ces accords révèlent quelque chose d'important sur cette Europe trop souvent dénigrée et qui, finalement, a une très grande valeur.

Certes, les avancés réalisées ces dernières années l'ont été sous la contrainte de la crise. Les Européens ont soudain pris conscience de l'ampleur de ce qu'ils pouvaient perdre et le recul qu'aurait représenté un effondrement de la zone euro et, plus largement, de l'Union européenne. Nous regardons nos parents, nos grands-parents et les pères fondateurs de l'Union et réalisons qu'il ne faut pas leur donner l'impression que nous bradons une construction qui avait une véritable signification après la guerre.

Propos recueillis par Olivier Harmant

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !