"Tilleul" de Hélène Lenoir : lent, recherché, et parfois pesant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Tilleul" de Hélène Lenoir, éditions Grasset.
"Tilleul" de Hélène Lenoir, éditions Grasset.
©

Le livre du jour

"Tilleul" de Hélène Lenoir : lent, recherché, et parfois pesant

La famille. Celle-ci se compose d’un frère ainé, Gilles, perturbé, un peu fou, un peu alcoolique, très obsessionnel. D’une soeur, Sophie, qui s’ennuie terriblement près de lui. Et de Carole, sa fille adolescente, qui décide de partir en pensionnat du jour au lendemain, fuite sans appel.

Véronique Louvier-Jaulin

Véronique Louvier-Jaulin

Véronique Louvier-Jaulin est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.
 
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

L'auteur

Hélène Lenoir est née en 1955. Elle vit en Allemagne près de Francfort où elle est professeur de français dans un collège. "Tilleul" est son 11 ème livre.

Thème

La famille. Celle-ci se compose d’un frère ainé, Gilles, perturbé, un peu fou, un peu alcoolique, très obsessionnel. D’une soeur, Sophie, qui s’ennuie terriblement près de lui. Et de Carole, sa fille adolescente, qui décide de partir en pensionnat du jour au lendemain, fuite sans appel. Heureusement, il y a un tilleul et un jardinier qui apportent un soupçon d’air.

Points forts

1/ Le portrait psychologique des personnages:

- Celui de Gilles, grand enfant cristallisé dans le passé, vivant avec le souvenir de sa mère adorée, manipulant sa soeur afin qu’elle vienne, ainsi que sa fille, cohabiter avec lui et recréer une illusion de vie de famille... Ses recours à d’odieux chantages, à des pressions sournoises, quotidiennes.

- Celui de sa soeur, Sophie, qui étouffe et n’attend qu’une seule chose : trouver un job pour partir loin de lui, s’enfuir de cette maison, pesant héritage de leur mère. - Celui, tout juste brossé de Carole, adolescente furieuse, blessée, ulcérée, violente et tendre malgré tout.

2/ La terreur de Gilles, à l’idée que sa soeur ne brise un jour cet équilibre si fragile et pourtant vital pour lui, en «l’abandonnant».

Points faibles

1. Pour certains, les longues phrases coupées, au rythme saccadé, seront un point faible, contrairement à ceux qui aiment le style d’Hélène Lenoir.

2. Un saupoudrage de détails alors que bien des situations ne sont que survolées.

3. Il ne se passe pas grand chose, l’auteur restituant plutôt une ambiance. Lourde et pesante. En deux mots ... Le livre n’a que 192 pages, mais amateurs d’actions s’abstenir...

Une phrase

"Il se redressa, les yeux écarquillés, comme s'il venait de recevoir une tape dans le dos : Oh!...Une évidence. Une certitude. Conspiration, le summum, bredouillait-il en cherchant son souffle, le comble, le, en famille, c'est ... révoltant, honteux, ça dépasse, là, vraiment... le pompon ! Et je comprends tout, maintenant ! Mais vous ne perdez rien pour attendre, mes petits salopes, je vous garantis que le bon Gilou dont vous piétinez à qui mieux mieux, les rires méchants et les crachats, moi qui vous ai tout donné en vous sauvant du caniveau, gâtées-pourries, parce que la famille pour moi et maman, combien de fois elle me l'a fait jurer, ta sœur et la petite mon Gilles, promets-moi, la petite surtout, parole d'homme, d'homme d'honneur, maman m'a dit ça : tu es un homme... à huit jours de mourir, maman... un homme d’honneur, la petite, sur la Bible, maman..."

Recommandation

A la rigueur

Tweet Culture-Tops

Lent, recherché, et parfois pesant.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !