"Représailles" - Théâtre de boulevard : le meilleur c'est Assous | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Représailles" - Théâtre de boulevard : le meilleur c'est Assous
©

Atlanti-culture

"Représailles" - Théâtre de boulevard : le meilleur c'est Assous

"Représailles" le confirme : Eric Assous a tout pour être le Sacha Guitry du 21e siècle.

Thème

Quand un homme, pris au piège de ses mensonges, essaie maladroitement de sauver son couple, transformant - momentanément, bien sûr...- sa femme en tigresse.

Points forts

- Une intrigue très habilement agencée, aux rebondissements aussi surprenants,  au premier abord qu'inexorablement logiques, et une fin en apothéose.

- On rit presque tout le temps, mais sous le côté farce des situations s'impose, comme presque toujours chez Assous, une analyse subtile des êtres et du temps.

- Et toujours ce style très direct et ce ton exceptionnellement naturel. On est vraiment dans la vie.

- Ajoutez à cela le fait qu'Assous manie les formules et les images comme d'autres un bilboquet.

- Et vous verrez là quelque chose de plutôt  rare aujourd'hui, un portrait à l'ancienne, d'homosexuel fort drôle et sympathique mais pas bobo pour deux sous.

- C'est probablement Marie-Anne Chazel qui correspond le mieux, dans cette distribution, au style Assous, avec sa capacité étonnante de naturel et de force dans l'expression des idées et des sentiments.

Points faibles

Probable accident d'un soir: lorsque j'ai vu la pièce, j'ai eu l'impression que Michel Sardou mettait un certain temps avant de rentrer sereinement dans son rôle.

En deux mots

1 Il y a une dizaine d'années déjà, à l'occasion de la création des "Belles Soeurs", je disais qu'Eric Assous était probablement le Sacha Guitry du 20° siècle. Je persiste et signe.

Un Guitry, parfois, et curieusement, mâtiné de Strindberg à la sauce boulevard,dans tout ce qu'il peut avoir de férocement réaliste. Mais avec, évidemment,  l'indulgence et l'humour en plus.

Une phrase

Qui seront deux :

- Le mari à sa femme: "On ne peut pas être intelligent sans être un peu menteur".

- Le mari à une maîtresse: "Toi, ce que tu me donnes? Des secousses !"

Recommandation

EN PRIORITE

Théâtre

"Représailles"
d'Eric Assous
mise en scène: Anne Bourgeois
avec, entre autres, Marie-Anne Chazel, Michel Sardou, Laurent Spielvogel.

Informations

Théâtre de la Michodière
du mardi au samedi, à 21H30
matinée le dimanche, à 15H30
Réservation: 0147429522

www.michodiere.com

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !