"Danse avec les mots" : si on aime le genre patronage... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Danse avec les mots" : si on aime le genre patronage...
©

Atlanti-culture

"Danse avec les mots" : si on aime le genre patronage...

ONE MAN SHOW

JULIEN LEPERS

DANSE AVEC LES MOTS

mise en scène: Alain Sachs

INFORMATIONS

Théâtre Les Feux de la Rampe

34 Rue Richer

75009 Paris

Résevations : 01 42 46 26 19

[email protected]gmail.com

Tous les dimanches à 16 h / relâche le 1er mai.

Jusqu'au 25 juin

L'AUTEUR

Auteur-compositeur-interprète et, surtout, animateur de télévision et de radio, Julien Lepers anima pendant 28 ans l'émission-jeu « Questions pour un champion ».

Fâché d'avoir été mis à la porte de son émission culte sans avoir eu le temps de faire ses adieux aux téléspectateurs qui l'ont suivi pendant tant d'années, il monte sur les planches du théâtre pour garder un contact avec son public qui lui manque tant.

THEME

Le public joue avec Julien Lepers à une sorte de « Question pour un champion » amusant.

Un spectacle participatif dans lequel Julien Lepers fait revivre les bons mots du patrimoine humoristique français : proverbes, chansons, perles du bac et perles politiques, contre-pétries, répliques de cinéma...

POINTS FORTS

- Un spectacle plutôt drôle et jamais vulgaire.

- Les talents de musicien et d'animateur et la complicité de Julien Lepers avec son public.

- Le plaisir évident de la salle qui « marche à fond » au brin de folie du comédien. 

POINTS FAIBLES

Ne pas chercher ici à s'instruire mais, après tout, c'est déjà bien de s'amuser gentiment.;;

EN DEUX MOTS

Une détente bon-enfant.

UNE PHRASE

« Ce n'est pas un one Man show, ce n'est pas un seul en scène, c'est un avec les gens... ! »

RECOMMANDATION

A LA RIGUEUR

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !