"Lointain" : souvenirs floutés d'une jeunesse flottante | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Lointain" : souvenirs floutés d'une jeunesse flottante
©

Atlanti-culture

"Lointain" : souvenirs floutés d'une jeunesse flottante

Catherine Stucki pour Culture-Tops

Catherine Stucki pour Culture-Tops

Catherine Stucki est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

LIVRE

«Lointain»

de Marie Modiano

Ed. Gallimard

174 p.

19 €.

L’AUTEUR 

Marie Modiano est la deuxième fille de Patrick Modiano et la sœur de la réalisatrice Zina Modiano. Elle grandit à Paris et part faire des études d'art dramatique à la Royal Academy à Londres. 

Après des débuts de comédienne — dont notamment un second rôle dans le film « La vie privée » (2007) réalisé par sa sœur et celui d'Ismène dans Phèdre, mise en scène par Luc Bondy - elle est aujourd’hui auteur-compositeur-interprète. Son premier album I'm Not a Rose, réalisé et arrangé par le compositeur Grégoire Hetzel est sorti en 2006 chez Naïve.

Par ailleurs, elle publie en février 2012, aux éditions Gallimard, un recueil de poésie intitulé Espérance mathématique. Et, à l'automne 2013, un premier roman,Upsilon Scorpii.

THEME

« J'ai signé mon premier contrat sans même me demander si je serais heureuse avec ces trente-deux vers à déclamer chaque soir, pendant plus d'un an, dans différentes villes d'Europe et de province. Pour moi, c'était une bouée de sauvetage qu'on me tendait, un moyen de m'échapper grâce à un salaire mensuel fixe. Il fallait fuir. Fuir Paris et les mauvais souvenirs des dernières années qui flottaient dans l'air à chaque coin de rue, tels des rapaces volant à hauteur d'homme, prêts à vous attaquer à chaque instant. » Une jeune femme se souvient de ses vingt ans : entre une rencontre sur le pont des Arts avec un écrivain américain à peine plus âgé qu'elle et une interminable tournée théâtrale où elle entrevoit l'envers du décor.

POINTS FORTS

Marie Modiano  raconte vingt ans de la vie d'une femme qui est passée à côté de son grand amour. Notre vie peut nous échapper. Sans drame ni événement traumatique, mais petit à petit. Comme un alpiniste qui sent la corde glisser entre ses mains, mais ne peut éviter sa chute.

C'est un peu ce que nous raconte Marie Modiano dans son nouveau roman. L'histoire d'une femme, Valentine, qui, faute de mener une vie qui l'épanouit, ouvre la boîte de ses souvenirs, comme pour conjurer le mauvais sort.On comprend vite que son existence est marquée par l'absence et l'attente. Un chagrin d'amour entre Valentine et un jeune écrivain américain mais raconté à 20 ans d'écart. Récit d'une rencontre inattendue sur le pont des Arts entre une lycéenne et un jeune Américain de 20 ans. Ils s'aiment, se perdent, se retrouvent à Londres, mais le bonheur sera de courte durée. 

En contrepoint, la narratrice se souvient d'une tournée de théâtre entamée à la même période, loin de l'être aimé. Avec la troupe, elle a sillonné l'Europe pendant des mois, et découvert l'envers du décor.

Dans Lointain, Marie Modiano écrit sur les voyages, s’en va loin de Paris, se confronte aux malaises contemporains, à la terreur diffuse qui habite parfois l’époque, au vide, à l’angoissante uniformité, à l’ennui particulier que sécrète le fait de pouvoir répondre à presque tous les désirs. Marie Modiano joue en sourdine et non sans humour, sa propre musique, un peu rock, globale, un air aux frontières dissoutes, aux langues multiples.

C’est un livre de souvenirs floutés, récit d’une jeunesse flottante, émouvante et fragile, où la mort est omniprésente.

Plusieurs personnages se suicident, les fantômes envahissent la scène et les coulisses, les chambres d’hôtel où se réveille la solitude d’une chanteuse à Verdun, un dimanche d’hiver. 

Quelque chose de poignant et de familier, malgré tout, émane du roman. Ce moment de vie entre deux mondes, entre l’adolescence et l’âge adulte, que Marie Modiano dit avoir voulu saisir, ne relève pas seulement de l’heureuse jeunesse, mais d’une douloureuse tentative d’ancrage, qu’on ne réussit que peu à peu, pour peu qu’on ne se soit pas perdu parmi les fantômes.

POINTS FAIBLES

Il faut s’accrocher pour ne pas laisser tomber le livre des mains. Il est difficile de tenir en haleine  le lecteur avec un personnage central aussi terne et évaporé, à qui il n'arrive rien de passionnant, totalement enfermée dans son monde. 

Certes, c'était tout le défi d'un roman qui se joue de la chronologie pour maintenir le lecteur en apesanteur. Quelque part entre le monde des vivants et celui des morts.

Les fantômes, ça a du bon... mais …

EN DEUX MOTS

«Provenance et destination n’existent pas, je déambule parmi les ruines et le silence.» Cette image d’une jeune comédienne, dans une ville du Nord, qui rentre au petit matin, est une de celles qui restent lorsqu’on refermeLointain.

RECOMMANDATION

A LA RIGUEUR

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !