Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

Atlanti-culture

"Les prédateurs au pouvoir" : les ravages du Dieu Argent : une analyse sociologique implacable

LIVRE

LES PREDATEURS AU POUVOIR

de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

Ed. Textuel

64 pages

RECOMMANDATION : EXCELLENT

THEME

Comment l’argent est-il devenu une arme de destruction aux mains d’une oligarchie ? Le célèbre couple de sociologues- les Pinçon-Charlot- démontre, méthodiquement, les mécanismes des prédateurs  qui possèdent le pouvoir économique, politique et médiatique et font main basse sur notre avenir en plongeant des milliards d’êtres humains dans la misère.

Ils abordent les thèmes tels que le réchauffement climatique, la vente d’armes, la libéralisation des services sur la santé et nous brossent un portrait corrosif de Donald Trump, Marine Le Pen et François Fillon.

POINTS FORTS

-        Une analyse sociologique  claire et implacable,  lue nulle part ailleurs ces derniers mois, à l’heure de choix politiques capitaux.

-        les sociologues nous démontrent comment se construit le sentiment d’impunité des élites qui s’évertuent à cultiver « l’entre-soi », cela permettant de se croire à part et d’échapper aux sanctions pénales. Ils s’auto-persuadent  d’être  « hors la loi » car la culpabilité ne les habite pas surtout lorsqu’il s’agit d’argent public.  Ils invoquent  également  la « théorie du complot » afin d’aboutir au décervelage de ceux qui les écoutent et qui pourraient découvrir l’imposture. Toute ressemblance avec des faits politiques récents est-elle fortuite ?

-        Des exemples concrets tels que l’évasion fiscale : les riches refusent de payer l’impôt, ils concentrent la richesse et entendent la garder, échappant ainsi à la solidarité nationale. Le montant de la fraude fiscale correspond à celui du déficit public, soit 80 milliards d’euros par an.

-        A l’échelle mondiale, dénonciation du lucratif business du réchauffement climatique qui permet de mettre en place de nouveaux produits financiers tels que le « obligations catastrophes » qui spéculent sur les tempêtes ou d’acheter du « droit à polluer »; dénonciation également de la financiarisation de services à la personne avec la libéralisation des services sur la santé.

POINTS FAIBLES

Un aspect parfois trop manichéen, avec d’un côté les méchants riches contre les gentils manipulés. N’y aurait-il pas des gens intègres au pouvoir ?

EN DEUX MOTS

Un petit opuscule- 64 pages- qui dénonce impitoyablement ce que permet le Dieu Argent aux mains d’une minorité qui fraye avec le pouvoir. En 2016,  les 8 multimilliardaires les plus riches possèdaientt un patrimoine équivalent à celui que possèdaient

t  3 milliards 500 millions d’humains. Cela leur permet non seulement de faire main basse sur les ressources naturelles, les matières premières, les terres… mais aussi de  spéculer sur le climat, sur le social, aboutissant à la marchandisation de la planète sans que cela se sache puisqu’ils possèdent  également les grands groupes de presse.

Selon les Pinçon Charlot, la solidarité sociale risque de disparaitre dans notre pays. Ils  redoutent le manque d’unité populaire  face au pouvoir de l’argent et  craignent que cela s’aggrave avec Emmanuel Macron,  perçu comme un Messie  pouvant nous conduire à une forme de totalitarisme. La dernière couverture du magazine « The Economist » présentant notre nouveau Président marchant sur l’eau peut en être une illustration,  ainsi que le nouveau concept de « dégagisme » lu et entendu à outrance ces derniers temps.

Alors que faire ? Un ouvrage de réflexion salutaire….mais malheureusement sans véritable réponse ni solution, pour le moment.  

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

- « Nous sommes des citoyens malheureux mais des sociologues satisfaits de constater chaque jour la validation de la thèse d’une guerre que les plus riches mènent contre les peuples avec l’Argent pour principale arme. La majuscule symbolise la déification de ce qui était un moyen d’échange entre les hommes et qui est devenu une fin en soi ». page 8

 - Une déclaration du Pape François, reprise page 47 : « Tant qu’au centre de l’économie mondiale il y a le Dieu argent et pas la personne, c’est ça le premier terrorisme. C’est un terrorisme de base contre toute l’humanité ».

LES AUTEURS

Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon sont sociologues, anciens directeurs de recherche au CNRS, et spécialistes des études sur la haute-bourgeoisie et les grandes fortunes. Ils ont publié plus d’une vingtaine de livres-enquêtes, dont « Le Président des riches », qui a été un best-seller.

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.