Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le serpent et la lance
©

Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le Serpent et la Lance Acte 1, Ombre Montagne" de Hub, un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

Retrouvez les "lectures d'été" de Culture-Tops, les meilleures chroniques essais, romans et bandes dessinées des 10 derniers mois. Aujourd'hui "Le Serpent et la Lance Acte 1, Ombre Montagne" de Hub.

Bertrand Devevey pour Culture-Tops

Bertrand Devevey pour Culture-Tops

Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 

Voir la bio »

Le Serpent et la Lance Acte 1 : Ombre Montagne
Scénario et dessins : Hub
Éd Delcourt Nov 2019 184 pages

 

RECOMMANDATION
Excellent


THÈME
Tenochtitlan (futur Mexico) 1454, empire Aztèque, 65 ans avant l'arrivée de Cortez en pays "mexica". En pleine sécheresse, naissent trois enfants, dont le destin va se croiser pour résoudre une énigme qui terrorise l'Empereur : des momies de jeunes filles apparaissent autour de la Cité et semblent rappeler des rituels anciens et tragiques. Comment enquêter quand l'Empire n'a pas de police ?

Qui, d'Oeil-lance, aux capacités d'observation hors norme, ou de Serpent, à l'intelligence cruelle et sans scrupule, ou encore de Cozatl, prêtre de Tlaloc, arrivera à comprendre cette énigme ? Le premier acte foisonnant de ce roman graphique, mené comme un véritable thriller, nous plonge au cœur de la société Aztèque du XVème siècle, avec ses princes, ses prêtres, ses "chevaliers -aigles" et ses "guerriers jaguar", ses rituels, sa violence ou sa cruauté et aussi sa vie quotidienne.

 

POINTS FORTS
Ce qui frappe en premier c'est la qualité de la reconstitution historique très inspirée des codex et autres sources historiques subsistant de la violence destructrice des conquistadors espagnols. Les décors et les dessins sont extrêmement détaillés ; costumes, peintures, décorations corporelles des personnages, des différentes castes - guerriers, commerçants, prêtres, hommes de pouvoir et exécuteurs de basses œuvres, fidèles aux archives historiques et archéologiques.

Ensuite, le scénario est du niveau des meilleurs thrillers, qui conjugue l'immersion dans la vie quotidienne et la quête de ces  momies, dont la présence demeure inexpliquée.  Il évoque aussi, dans les séquences oniriques, un peu de l'imaginaire - du moins tel qu'on peut le déduire des sources historiques - des aztèques de l'époque.

Les histoires imbriquées mélangent personnages, époques, destins et permettent d'approcher les liens qui les unissent.

 

POINTS FAIBLES
Tout cela demeure très subjectif, mais on peut relever :

- la complexité du nom des personnages - volonté de l'auteur de vouloir approcher la vérité des noms et des fonctions des protagonistes, mais exigence de mémorisation au dessus de la moyenne !
- des scènes crues, violentes, mais réalistes - qui ne rendent pas nécessairement (additionnées à la remarque précédente) ce roman graphique accessible à un jeune public.

 

EN DEUX MOTS ...
Ce roman graphique est une véritable révélation pour qui ne connait pas l'univers de Hub ! Immersion, intrigue qui maintient en haleine, découverte d'une civilisation disparue et revisitée avec une rigueur du détail assez rare pour être soulignée. Car, oui, pour qui s'intéresse à l'histoire de l'Amérique précolombienne, ce roman graphique tient sa valeur autant par la richesse de ses décors que par la qualité du scénario.  Attention cependant, nous restons dans l'univers de la bande dessinée et de ses codes, de ses mimiques et situations parfois très caricaturées. Mais la lecture des 180 pages de cette longue histoire, belle et dure, drôle et dramatique, ne vous laissera pas indemne !!

 

UNE ILLUSTRATION

L'AUTEUR
Hub, à l'état civil Humbert Chabuel est un designer et auteur de bande dessinée français. Qui ne se souvient pas du film "Le 5eme Elément" de Luc Besson ? Il en a été le designer. Après quelques autres films, il se lance dans la bande dessinée dont il produira des séries, dont Okko, démarrée en 2005 et poursuivie jusqu'en 2015 et 10 albums - une plongée dans l'univers médiéval japonais fantastique. Pour le Serpent et la Lance, il rend notamment hommage, en post face de la BD, à Pierre Joubert, dont les dessins l'ont inspiré pour la représentation des peuples Mésoaméricains, à la coloriste Li et à Emmanuel Michalak pour le story board de ce roman graphique qui a vocation à couvrir près de 500 pages, et trois volumes !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !