"Le prince mystère de l'Arabie, Mohammed ben Salman" de Christine Ockrent : se méfier plus que jamais des apparences | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Le prince mystère de l'Arabie, Mohammed ben Salman" de Christine Ockrent : se méfier plus que jamais des apparences
©

Atlanti-Culture

"Le prince mystère de l'Arabie, Mohammed ben Salman" de Christine Ockrent : se méfier plus que jamais des apparences

S'il est un personnage complexe parmi ceux qui exercent le pouvoir dans le monde, c'est bien le Prince héritier de l'Arabie saoudite, comme en témoigne l'ouvrage remarquable de Christine Ockrent, qui apporte un éclairage passionnant sur le Moyen-Orient d'aujourd'hui.

LIVRE


Le prince mystère de l'Arabie, Mohammed ben Salman, les mirages d'un pouvoir absolu
de Christine Ockrent - Ed. Robert Laffont - 280 pages - 20 €

RECOMMANDATION

EN PRIORITÉ

THEME


Mohammed ben Salman, le prince héritier de l'Arabie saoudite, dit « MBS-le-presque-roi », gouverne son pays en menant de concert réformes libérales et répression tous azimuts.
Il veut transformer son pays en profondeur en réduisant sa dépendance au pétrole, en mettant les Saoudiens au travail et en accordant aux femmes le droit de conduire. Mais derrière cette façade progressiste, le mystère et les contradictions demeurent. MBS gouverne l'une des sociétés les plus oppressives de la planète, où la liberté de penser et l'espace public se réduisent de jour en jour.
MBS est-il un visionnaire réformiste ou un opportuniste brutal ?


Christine Ockrent enquête pour tenter de cerner les contradictions de MBS, les mystères de l'Arabie saoudite et les rivalités ancestrales religieuses et politiques qui tenaillent le Moyen-Orient tout entier.
Il s'agit pour nous Occidentaux de tenter de décrypter ce Moyen-Orient compliqué et le jeu des différents acteurs qui nous échappe souvent mais qui nous concerne directement.
Entre autres sujets historiques et d'une actualité brûlante, Christine Ockrent évoque :

  • Le Wahhabisme, religion d'État, allié de la dynastie Al-Saoud depuis la création du pays en 1932, et devenu de nos jours le fondement idéologique d'Al-Qaïda et Daesh.
  • L'arrivée des Frères musulmans en Arabie saoudite après qu'ils aient été chassés de l'Egypte par Nasser en 1952.
  • La manne de l'or noir, déversée sur l 'Arabie depuis les chocs pétroliers des années 70, qui fait de la richissime société saoudienne le foyer financier du terrorisme international.
  • La révolution iranienne de 1979 qui réveille la concurrence entre l'Arabie saoudite et l'Iran  : qui gouvernera l'Islam ? L'Iran chiite ou l'Arabie saoudite sunnite ?
  • L'arrivée au pouvoir en Turquie en 2014 du président Erdogan qui, habité par les souvenirs de l'empire Ottoman, rêve de reprendre la main sur le Proche-Orient sunnite. Qui gouvernera l'Islam sunnite ? L'Arabie saoudite ou la Turquie ?

POINTS FORTS


La clarté de la présentation de l'histoire souterraine du Moyen-Orient.
Les annexes : arbre généalogique de la dynastie saoudienne ; cartes du Moyen-Orient et de la rivalité Iran/Arabie Saoudite

POINTS FAIBLES


Je n'en vois aucun.
Ne pas s'étonner que Christine Ockrent n'ait pas évoqué l'affaire Khashoggi, son essai fut publié quelques jours avant le 2 octobre dernier.


EN DEUX MOTS


Une enquête passionnante qui permet de découvrir un système politique beaucoup plus subtil et complexe que je ne l'imaginais, personnellement.
Mais tout ceci n'est pas rassurant !


UN EXTRAIT


« Figure romanesque et forcément tragique, Mohammed ben Salman incarne à lui seul la puissance et la fragilité d'une autocratie opaque, qui entend maîtriser sa propre révolution sans préjuger les leçons de l'histoire. »


L 'AUTEUR


Christine Ockrent est journaliste et écrivain. Actuellement, elle anime chaque samedi sur France Culture l'émission « Affaires étrangères ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !