"Le Complexe d'Eden Bellwether" : Benjamin Wood a 33 ans, ce livre est son premier roman, chapeau l'artiste ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Le Complexe d'Eden Bellwether" : Benjamin Wood a 33 ans, ce livre est son premier roman, chapeau l'artiste !
©

Atlanti Culture

"Le Complexe d'Eden Bellwether" : Benjamin Wood a 33 ans, ce livre est son premier roman, chapeau l'artiste !

Benjamin Wood a publié "Le Complexe d'Eden Bellwether". Pour fêter ses 7 ans, Culture-Tops lance "7 ANS DE COUPS DE CŒUR" : une sélection des meilleurs livres publiés depuis 2013. Bonne (re)lecture !

Culture Tops

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

"Le Complexe d'Eden Bellwether" de Benjamin Wood

Editions Zulma - 495 pages

 

RECOMMANDATION
Excellent
Benjamin Wood a 33 ans, ce livre est son premier roman: Chapeau l'artiste !

 

THEME
A Cambridge de nos jours, Oscar, jeune aide-soignant dans une maison de retraite, est attiré irrésistiblement par le jeu puissant d'un orgue et par des chants sortant de la chapelle de King's College. Il y entre, envoûté par la musique, et rencontre Iris, une jeune étudiante et soeur de l'organiste virtuose, Eden. Commence alors un engrenage de rencontres, de découvertes, de fascination entre génie, passion et folie : Oscar et Iris tombent amoureux l'un de l'autre, mais l'omniprésence d'Eden plane sans cesse sur eux. Jusqu'où son pouvoir les conduira-t-il ?

 

POINTS FORTS
- Dès le début, Benjamin Wood nous prend dans ses filets, entre thriller psychologique, partie d'échec et une trame machiavélique qui nous tient constamment en haleine, captivé, soumis aux doutes, balloté voire dérangé.

- Une approche extrêmement intéressante de la Personnalité Narcissique, appelée aussi Complexe de Dieu, phénomène d'emprise, d'arrogance, de perversion et de domination, avec l'intervention d'un psychologue spécialiste des troubles de comportement qui veut débusquer la personnalité d'Eden mais qui lui aussi se trouve pris dans les mailles de sa folie.

-  Un questionnement sur le pouvoir thérapeutique de la musique et de l'hypnose sur la maladie et la souffrance : le rationnel contre l'irrationnel; et les vertus ou non des thérapies alternatives. Le thème de l'espoir est aussi très bien abordé.

- Tous les personnages sont très excellemment campés : d'abord l'attirance d'Oscar pour ce groupe de jeunes étudiants autour d'Iris et d'Eden, d'un milieu privilégié par rapport au sien; son bon sens contre le génie d'Eden; l'amitié qu'il découvre dans ce groupe d'amis très élitiste.

- Une écriture claire, vivante, d'une grande virtuosité d'imagination mais aussi de maîtrise.

- Et toujours chez Zulma une très belle édition...

 

POINTS FAIBLES
 - Quelques longueurs dans les développement intellectuels, musicaux et psychologiques, certes passionnants mais qui peuvent lasser des lecteurs peu au fait des thématiques abordées.

- Le rythme de la deuxlème partie s'essoufle un peu.

- Une imagination prolixe mais avec des comparaisons un peu tirées par les cheveux. 

- Un roman très dense et documenté qui ne se lit sûrement pas de façon légère ou approximative : il faut avoir envie de se plonger dans ses 495 pages.

 

EN DEUX MOTS 
C'est brillant, magistral, une immersion dans le monde du génie et de la folie, on en ressort un peu KO.

Amis de la légèreté ou allergiques à la psychologie s'abstenir....

Chronique publiée le 11 novembre 2014.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !