"La Raison d’Aymé" : du très bon théâtre de boulevard | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"La Raison d’Aymé" : du très bon théâtre de boulevard
©Musee-orsay.fr

Atlanti-culture

"La Raison d’Aymé" : du très bon théâtre de boulevard

Les très bonnes pièces de boulevard, à la fois très drôles et intelligentes, ça ne court pas les rues. Raison de plus pour apprécier la dernière création d'Isabelle Mergault, avec, en vedette, un Gérard Jugnot qui "fait vraiment le boulot".

Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops

Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops

Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »
THEATRE
La Raison d’Aymé
d'Isabelle Margault
Mise en scène : Gérard Jugnot
Avec : Gérard Jugnot, Isabelle Mergault,
Anne-Sophie Germanaz, Philippe Beglia
Décors : Jean Haas
INFORMATIONS
Théâtre des Nouveautés
24, boulevard Poissonnière - 75009 PARIS
Jusqu'au 20 mai
Du mardi au vendredi à 21h  – le samedi à 16h30 et 21h
Le dimanche à 16h
Durée : 1h30
RECOMMANDATION : EXCELLENT  
THEME 
Aymé est un industriel sentimental qui a réussi. Il vient d’épouser une jeune femme de 30 ans sa cadette, dont il est amoureux fou, mais qui n’en veut qu’à son argent. Elle a même engagé un tueur pour l’éliminer. Pour tenter de protéger Aymé de son cœur trop inconséquent, sa « Raison » s’incarne en un personnage persuasif, truculent et séduisant, (Isabelle Mergault). Le combat de la « Raison » contre le « Cœur » va alors commencer. Qui en sera le vainqueur ?
POINTS FORTS 
1- Gérard Jugnot est un magnifique comédien. Il est cet Aymé, drôle, parfois ridicule, souvent touchant, avec une belle sincérité. On pourrait rêver pour lui de pièces plus profondes, passant de la comédie de Boulevard à la comédie de caractère...
2 - Isabelle Mergault a néanmoins revisité le style de sa pièce en lui conférant un petit côté métaphysique, incarnant l’arrivée d’une « Raison » très sexy, qui va tout tenter pour dissuader Aymé, cet autre elle-même, de se laisser assassiner. Le dialogue est vif, percutant, souvent drôle, comme la situation. Elle interprète le rôle, selon son habitude, amusante, craquante, particulière.
3 - Une mention pour le rôle du tueur, astucieusement écrit, et dont les maladresses sont souvent très amusantes. Philippe Beglia est parfait dans le genre. 
4 - La salle était pleine le mardi soir où j'y suis allée, d’un public de toutes les générations, ce qui est rassurant. Ils ont beaucoup ri et semblaient très heureux à la sortie.
5 - Belle production avec écran et générique cinématographique et de beaux décors de Jean Haas, élégants et harmonieux. Les effets spéciaux sont réussis.  J’ajoute au passage que le Théâtre a été refait et que les conditions d’accueil du public sont parfaites.
POINTS FAIBLES
Anne-Sophie Germanaz, la jeune femme tueuse, pourrait être plus nuancée, notamment au départ. Mais je pense que c’est peut-être là, une intention de l’auteur.
EN DEUX MOTS 
- C’est un spectacle charmant, monté avec soin, sans prise de tête. C'est appréciable en ces temps incertains. 
- Ceci étant, cette comédie  développe un peu plus d’ambition que de coutume, dans le théâtre de boulevard.
L’AUTEUR 
Isabelle Mergault est une sorte de phénomène du spectacle. Elle  joue de sa prononciation si particulière avec bonheur. Elle a été actrice au cinéma et au théâtre, a réalisé des films avec talent et écrit de nombreuses pièces de théâtre de Boulevard, où elle semble souhaiter atteindre le top niveau. Elle est particulièrement active et sympathique, bien connue du public pour ses émissions de radio et de télévision.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !