"L'Envers du décor" : ne mérite pas tout ce tapage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La performance des acteurs jonglant en permanence avec la technique du double langage. Daniel Auteuil, en particulier, face à Valérie Bonneton, est admirable.
La performance des acteurs jonglant en permanence avec la technique du double langage. Daniel Auteuil, en particulier, face à Valérie Bonneton, est admirable.
©Jean-Marie Leroy

Atlanti-culture

"L'Envers du décor" : ne mérite pas tout ce tapage

Même si Daniel Auteuil y est admirable, la dernière pièce de Florian Zeller, construite sur un principe original mais très artificiel dans sa mise en oeuvre, ne mérite vraiment pas tout le bruit que l'on fait autour d'elle.

Véronique Paugam pour Culture-Tops

Véronique Paugam pour Culture-Tops

Véronique Paugam est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
 

Voir la bio »
Clémence Roux de Luze pour Culture-Tops

Clémence Roux de Luze pour Culture-Tops

Clémence Roux de Luze est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. 

Voir la bio »

L'auteur

Romancier de talent -il a obtenu, à 25 ans, en 2004, le Prix Interallié pour "La Fascination du pire"- Florian Zeller est déjà l'auteur de dix pièces de théâtre, pièces très sérieuses où comédies, alternant le meilleur -"La Vérité"- et le pire - à notre avis, "La Mère".

Thème 

Daniel invite à dîner, contre l'avis de son épouse, Isabelle, son meilleur ami et sa nouvelle conquête. L'apparition d'Emma, jeune et spectaculaire, agit comme un catalyseur et provoque une véritable tempête dans la tête des maîtres de maison, bousculant leurs certitudes, réveillant frustration, jalousie et aigreur.

Points forts

- Florian Zeller a choisi de prendre le public à témoin et fait fonctionner sa pièce sur le mode de l'aparté : les acteurs confient au public leurs pensées intimes. Le principe, en soi, est original.

- La performance des acteurs jonglant en permanence avec la technique du double langage. Daniel Auteuil, en particulier, est admirable.

Points faibles

- Une impression de pièce écrite trop rapidement.

- Sur la longueur, l'aparté nuit à la spontanéité des dialogues. Et donne une sensation d'artificiel.

- Des clichés trop nombreux qui contribuent à rendre l'écriture banale.

En deux mots

- Une idée intéressante que cette exploration de l'envers du décor, cet endroit où les apparences n'existent plus, où les masques tombent, où l'individu se retrouve face à lui-même, face à la complexité de son être.

- Malheureusement, l'idée s'appuie sur une intrigue trop faible, et le parti pris original du double langage s'avère contre productif.

Une phrase

"Toujours garder ses amis proches et ses ennemis encore plus proches".

Recommandation

A la rigueurA la rigueur

Théâtre

L'Envers du décor de Florian Zeller

Mise en scène : Daniel Auteuil

Avec Daniel Auteuil, Valérie Bonneton, François-Eric Gendron, Pauline Lefèvre.

Informations

Théâtre de Paris 15, rue Blanche 75009 PARIS

Du mardi au samedi, à 20h30
Matinées le samedi à 17h et le dimanche à 15h30.

Réservation : 01.48.74.25.37
www.theatredeparis.com

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !