"Fouché, les silences de la pieuvre" de Emmanuel de Waresquiel : à lire d’urgence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Fouché les silences de la pieuvre biographie Emmanuel de Waresquiel
Fouché les silences de la pieuvre biographie Emmanuel de Waresquiel
©

Atlanti Culture

"Fouché, les silences de la pieuvre" de Emmanuel de Waresquiel : à lire d’urgence

Pour fêter ses 7 ans, Culture-Tops lance "7 ANS DE COUPS DE CŒUR" : une sélection des meilleurs livres publiés depuis 2013, proposés pendant toute cette période de confinement. Bonne (re)lecture !

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

"Fouché" de Emmanuel de Waresquiel

Editions Tallandier/Fayard

RECOMMANDATION
En priorité
Mieux: à lire d’urgence.

THEME
Une monumentale et superbe biographie de Joseph Fouché, duc d’Otrante, qui fut Ministre de la Police de Napoléon, de la fin du Directoire à 1810. Ce gros livre de 668 pages trace un portrait contrasté et subtil du personnage, fait la part belle à l’analyse psychologique et se fonde sur des sources nouvelles, provenant notamment d’archives privées. Il est sous titré : Les silences de la pieuvre.

POINTS FORTS
- La qualité d’analyse du personnage Fouché, tour à tour monstre froid et calculateur, organisateur et administrateur hors pair, père attentif et sentimental…

- La présentation et la compréhension d’une époque charnière de l’histoire, de la fin de l’Ancien Régime à la Restauration, qui a fixé de nombreux traits de la France moderne.

- La qualité de l’écriture de Waresquiel et son implication totale dans son sujet – une sorte de relation fascination/répulsion avec son personnage – en font une lecture passionnante et facile.

- La diversité des sources, l’immense érudition de l’auteur qui se meut dans cette période troublée avec une aisance confondante.

POINTS FAIBLES
On peine à en trouver.

Sa longueur, éventuellement…

Peut-être aussi peut-on considérer que l’auteur, confronté à l’absence d’archives sur beaucoup de points capitaux – puisque celles-ci ont été consciencieusement détruites par Fouché – procède par hypothèses, voire par des interpolations hardies, qui donnent au personnage de Fouché une couleur, un romanesque qui ne sont pas nécessairement conformes à la vérité historique. Mais c’est du grand art…

EN DEUX MOTS
C’est un formidable livre, passionnant de bout en bout.

Une phrase
“Fouché est un sensible. Il l’est depuis toujours. (…). Derrière l’ambition, les certitudes, les bravades et les rodomontades, il a toujours besoin de se rassurer. Il est de ceux qui ne s’aiment pas, jusqu’à avoir peur d’eux-mêmes.“ Pour le régicide, le fusilleur de Lyon, le froid et calculateur ministre de la Police…

L'AUTEUR
Historien, normalien, chercheur à l’école pratique des Hautes Etudes, Emmanuel de Waresquiel est un spécialiste du début du XIXème siècle. Il s’est fait connaître par une biographie du duc de Richelieu, Premier Ministre de Louis XVIII, une histoire de la Restauration et surtout par une biographie de Talleyrand, sous-titrée Le prince immobile, qui a rencontré un retentissant succès.

Chronique publiée le 12 décembre 2014. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !