"Décomposition française" : du pain sur la planche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Décomposition française" : du pain sur la planche
©Fayard

Atlanticulture

"Décomposition française" : du pain sur la planche

Le livre de Malika Morel-Suter le montre brillamment : il n'y a pas que le djihadisme qui mette la France en danger, il y a le résultat de 50 années de "bien-pensanse", gauche-droite confondues.

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

L'auteur

Malika Sorel-Sutter, née en France de parents algériens, scolarisée en France, puis en Algérie pendant 15 ans, avant de revenir en France, est une scientifique, devenue spécialiste de l’éducation, de l ‘immigration, de  la politique familiale…  Membre du Haut Conseil pour l’intégration créé en 2009 jusqu’à sa suppression en 2010, elle a été auparavant conseillère du Premier Ministre Villepin, ce qui lui a permis de contempler de l’intérieur la machine administrative et politique. Elle est l’auteur de plusieurs livres sur l’immigration (le puzzle de l’intégration en 2007, le Débat en 2010, Immigration-Intégration : le langage de vérité en 2011.)

L'ouvrage

A l’heure des interrogations sur les causes profondes des attentats de Paris, le livre de Malika Sorel-Suter, sous-titré Comment en est-on arrivé là ?, est loin d’être anodin. Se fondant sur ses expériences diverses au sein de la sphère politico-administrative, Malika Sorel-Sutter propose un panorama sans concession des politiques migratoires mises en place depuis 30 ans en France et de leurs conséquences désastreuses. Elle en impute la responsabilité aux élites politiques de gauche, mais aussi de droite, par lâcheté et soumission à la “bien-pensance“ ambiante.

Points forts

Indépendamment des origines de son auteur, et de l’étendue des sujets traités, la force de ce livre réside d’abord dans l’association d’expériences personnelles et diverses et de considérations plus générales : Malika Sorel-Suter parle de ce qu’elle a vu concrètement… et c’est aussi affligeant  qu’effrayant !

Très forte également est la dénonciation des mythes sur lesquels les gouvernements successifs ont fondé leur politique : mythe de la France “black-blanc-beur“, mythe d’une France de la diversité, qui conduit au communautarisme, mythe de la discrimination positive, qui joue au rebours de l’assimilation…

L’ambigüité du rôle des élites politiques, médiatiques et autres, nouvelle trahison des clercs, est bien analysée, comme le voile du politiquement correct qui enveloppe et contamine toutes leurs décisions (une gauche sectaire, responsable et coupable).

Sa critique virulente de la politique de Nationalité amène aussi à des réflexions essentielles : faut-il donner la nationalité française à tous ceux qui la demandent –comme c’est le cas aujourd’hui-  ou bien la réserver à ceux qui ont fait l’effort de s’assimiler ?

Points faibles

Sa thèse - hors de l’assimilation, point de salut ! – est tranchée et mériterait d’être parfois nuancée, notamment au vu d’expériences étrangères.

Surtout, la conception de la Nation française qu’elle suggère est fermée ; la critique de la mondialisation, voire de la construction européenne, est sous-jacente dans son propos. Or on pourrait parfaitement concevoir qu’une identité et une culture françaises fortes  permettent plus facilement à ce pays de s’intégrer dans le concert des Nations.

Enfin refuser absolument de compter le facteur économique parmi les causes de la situation présente paraît excessif.

En deux mots

Voila un ouvrage passionnant, riche d'analyses et d'expériences multiples qui offre des clés essentielles, indispensables pour comprendre la situation dans laquelle la France se débat aujourd'hui du fait de la carence de plusieurs générations de ses dirigeants politiques.

Une phrase

"... faire partie de la “diversité“ constitue un avantage quand être français, tout court, ne présente plus guère que des inconvénients... La propagande multiculturaliste va jusqu’à contraindre le peuple français à taire sa propre culture et sa propre identité, et à encourager les migrants et leurs descendants à exprimer la leur, jusqu'à l’intérieur des établissements scolaires."

Recommandation

En prioritéEn priorité

Essai

"Décomposition française" de Malika Morel-Suter aux éditions Fayard

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !