"Comme les amours" : une réflexion poétique sur l'amour, le deuil et l'oubli | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Comme les amours" : une réflexion poétique sur l'amour, le deuil et l'oubli
©REUTERS/Christian Hartmann

Atlanti-culture

"Comme les amours" : une réflexion poétique sur l'amour, le deuil et l'oubli

Le nouveau roman de l'espagnol Javier Marias, plusieurs fois cités comme un éventuel prix Nobel, est une histoire bâtie avec des mécanismes et rebondissements stupéfiants.

Jacqueline Le Bris

Jacqueline Le Bris

Jacqueline Le Bris est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.
 
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
 
Voir la bio »

L'auteur

Javier Marias, né à Madrid en 1951, membre de l'Académie royale espagnole depuis 2006, est l'auteur d'une dizaine de romans dont "le Roman d'Oxford", "Un coeur si blanc", "Demain dans la bataille pense à moi"... tous excellents.

Thème

A Madrid, Maria a pris l'habitude de prendre son petit déjeuner dans un café près de la maison d'édition où elle travaille, car elle aime y voir chaque matin un couple dont l'harmonie conjugale la subjugue. Mais à la rentrée, le couple ne vient plus. Elle apprend que l'homme a été abattu en pleine rue. Elle rencontre Luisa, la veuve accablée et Javier l'ami du défunt qui la soutient dans son malheur suite à la promesse qu'il lui avait faite... 

Points forts

-Une construction subtile et dense basée sur une trame serrée dans laquelle Marias insère les personnages, leur psychologie, leur rôle dans l'histoire;
-Une histoire bâtie avec des mécanismes et rebondissements stupéfiants.
-Une écriture calquée sur le rythme d'une pensée qui sans cesse cherche à approcher des vérités ou leur apparence et à traduire au plus juste la réalité des sentiments ou leur probabilité.

Points faibles

Seul l'auteur pourrait les déplorer et sa virtuosité lui permettrait de concevoir des diversités d'appréciation à partir des mêmes données...

En deux mots...

Une exceptionnelle traduction de la diversité des sentiments devant le drame de la mort, le souvenir, la reconstruction, les passions, le tréfonds des êtres. Le livre de Balzac, "Colonel Chabert", sert à démontrer combien la résurrection d'un être aimé n'est pas dans l'ordre raisonnable de l'espérance.

Recommandation

Excellent 

De Javier Marias
Roman traduit de l'espagnol par Anne-Marie Geninet Editions Gallimard 2013

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !