"Comme elle l'imagine" de Stéphanie Dupays : réseaux sociaux, la nouvelle donne amoureuse. Bien vu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Comme elle l'imagine" de Stéphanie Dupays : réseaux sociaux, la nouvelle donne amoureuse. Bien vu
©

Atlanti-Culture

"Comme elle l'imagine" de Stéphanie Dupays : réseaux sociaux, la nouvelle donne amoureuse. Bien vu

Nicolas Gaudemet, pour Culture Tops

Nicolas Gaudemet, pour Culture Tops

Nicolas Gaudemet est chroniqueur pour Culture-Tops.

Voir la bio »

LIVRE

Comme elle l'imagine
de Stéphanie Dupays
Ed. Mercure de France
16€

 

RECOMMANDATION

         EXCELLENT

 

THEME

Une jeune professeure de français découvre Facebook et noue une relation amoureuse par réseaux sociaux interposés. 


 
POINTS FORTS

Un roman truffé de références littéraires.
Une exploration à la fois intemporelle et 2.0 du sentiment amoureux
Un style simple et élégant, comme une tasse de thé portée aux lèvres.

 

POINTS FAIBLES

La jaquette chick-litt ne rend pas grâce au roman.

 

EN DEUX MOTS

Un roman simple, littéraire et élégant qui explore l’impact des outils de communication modernes sur les affres de l'amour.

 

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:
«  Swan (Proust) serait devenu fou sur Messenger. Lui qui interprétait le moindre signe, qui trouvait dans chaque geste ou chaque mot de quoi nourrir sa jalousie, aurait trouvé un réservoir inépuisable de souffrance. »


« Laure boucla dans les temps sa communication au colloque de Budapest et renoua avec un autre exercice  : le pastiche. Elle publia sur le réseau "Le voyage que fit Pantagruel en l'isle Faisse-Bocque", un court récit racontant l'arrivée du héros rabelaisien qui, croyant avoir trouvé l'Atlantide, se retrouvait chez un peuple insulaire se repaissant de pouces bleus en enfantant sans copulation charnelle, par échange de cœurs rouges. Mais attaqué par le monstre Datamailleningue contre lequel dards, arque-buses, boulets de pierre et flèches carrées étaient impuissants, il fuyait dans une autre île où il donnait un banquet regorgeant de victuailles. »

 

L’AUTEUR

Normalienne, Stéphanie Dupays travaille à l'Inspection Générale des Affaires Sociales. 'Comme elle l'imagine" est son deuxième roman.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !