"Chez nous, ça ne se fait pas !" : l'âpre vanité, parfois suicidaire, des convenances | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Chez nous, ça ne se fait pas !" : l'âpre vanité, parfois suicidaire, des convenances
©

Atlanti-culture

"Chez nous, ça ne se fait pas !" : l'âpre vanité, parfois suicidaire, des convenances

Valérie de Menou pour Culture-Tops

Valérie de Menou pour Culture-Tops

Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio »
LIVRE
CHEZ NOUS ÇA NE SE FAIT PAS
de Corentin de Penanster
Ed. L’Harmattan
77 pages
RECOMMANDATION : EXCELLENT
THEME
Deux sœurs se retrouvent dans la propriété familiale et engagent une discussion. Malgré leurs différences- l’ainée est mondaine et superficielle, la cadette en rupture familiale et un peu déjantée- elles se redécouvrent en égrenant leurs souvenirs d’enfance et leurs impressions de vie jusqu’à la révélation d’un secret.
POINTS FORTS
-        Une écriture jouant tour à tour avec la drôlerie et la tristesse.
-        Plusieurs thèmes nous titillent malgré le ton badin de la conversation : la complexité des relations familiales, les non-dits, l’hypocrisie, le manque d’amour et l’endogamie.
-        Une atmosphère circonscrite à un milieu particulier- l’aristocratie-mais pour en évoquer les travers : le vide et la dérive malgré l’équilibre parfait qu’elle tente de projeter aux yeux de ceux qu’elle fascine.
-        Une fin inattendue et extrêmement émouvante.
POINTS FAIBLES
Un charme qui pourrait paraitre parfois anachronique ou désuet en raison de l’univers choisi.
EN DEUX MOTS
La souffrance et les apparences, leur poids, leur sauvegarde. Voilà ce qui se profile au cours de cet échange. Le drame n’est pas là où on croit qu’il se niche. Une belle réflexion sur les convenances et leurs failles, à rapprocher du précédent roman de l’auteur « Va et sois en paix » (cf chronique du 16/04/2016) qui nous amenait à réfléchir sur  la quête de l’apaisement lorsqu’un accident de la vie survient.
Un texte édité sous forme de dialogue dans une collection Théâtre. Avis aux metteurs en scène qui pourraient le faire jouer !
UN EXTRAIT
Ou plutôt deux :
- «  La mort ne s’attrape pas, elle nous happe » page 10
- «  Je suis seule, je l’ai toujours été d’ailleurs. J’ai juste appris à faire de cette solitude une alliée » page 45
L’AUTEUR
Globe-trotter, Corentin de Penanster a quitté sa Bretagne natale pour naviguer à l’étranger où il a exercé le métier de journaliste. Actuellement installé à Barcelone, fin observateur de l’âme humaine, il se consacre désormais à l’écriture et aux images en réalisant des collages étonnants, à la beauté déstructurée. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !