« La culture et la civilisation musulmanes font partie de l’histoire de France ». Qui a bien pu dire ça ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
« La culture et la civilisation musulmanes font partie de l’histoire de France ». Qui a bien pu dire ça ?
©CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Inclinons-nous devant la beauté des Mille et Une Nuits

« La culture et la civilisation musulmanes font partie de l’histoire de France ». Qui a bien pu dire ça ?

Tout seuls vous ne trouverez pas. On va vous aider.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Vous pensez peut-être au président CFCM ? Au recteur de la mosquée Al-Azar ? A Maryam Pougetoux de l’Unef ? Au patron du CCIF ? Vous n’y êtes pas !

Il s’agit de Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires Etrangères. Il a prononcé ces mots impérissables, lors de l’examen du budget de son ministère à l’Assemblée nationale. On pouvait donc s’attendre à un discours technique. Tel ne fut pas le cas.

C’est dire si la phrase « la culture et la civilisation musulmanes font partie de l’histoire de France » lui tenait à cœur. Un très mauvais esprit me souffle que les affaires dont s’occupe Jean-Yves Le Drian sont très étrangères à la France. Vade retro satanas ! Chassons immédiatement ce malotru et revisitons avec le ministre l’histoire de notre pays.

Nous aurions pu profiter de cette culture et de cette civilisation si un barbare sanguinaire du nom de Charles Martel n’avait pas massacré à Poitiers les poètes, les écrivains, les philosophes et les peintres qui venaient vers nous animés des plus pacifiques intentions. Cet horrible évènement, dont nous portons encore le deuil aujourd’hui, n’a pas empêché que nous restions fascinés par la culture et la civilisation musulmanes.

Ainsi nous sommes partis en croisade pour nous baigner dans cette lumière. De là-bas nous avons ramené les Mille et Une Nuits. Un livre merveilleux qui nous change des misérables Villon, Rabelais, Montaigne, Montesquieu, Diderot et autres Voltaire.

En Méditerranée les sages et cultivés Barbaresques ont eu la bonté de faire monter à bord de leurs navires des Françaises. Et – merci à ces bienfaiteurs - ils les ont amenées vers des centres de savoirs nommés harem.

Puis il y eut un vrai moment fusionnel. Pendant une partie des XIXe et XXe siècles nous sommes allés chercher des nourritures spirituelles en Algérie, en Tunisie et au Maroc. Mais nous avons été des élèves dissipés et nuls. C’est pourquoi on nous a prié de rentrer chez nous.

Merci à Jean-Yves Le Drian de nous avoir offert une vision éclairée de notre histoire. Voilà qui nous change de manuels scolaires rédigés par des descendants abrutis de Charles Martel.

PS : Selon un sondage Fiducial/Odoxa, seulement 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme. C'était avant la déclaration de Jean-Yves Le Drian...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !