World Trade Center : New York ouvre son musée consacré au 11 septembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
World Trade Center : New York ouvre son musée consacré au 11 septembre
©Reuters

Hommage

World Trade Center : New York ouvre son musée consacré au 11 septembre

Barack Obama a inauguré jeudi, dans la polémique, le mémorial national de Ground Zero, qui accueillera ses visiteurs dès le 21 mai.

Il aura fallu près de 13 ans. 13 ans pour que ce lieu dédié à la catastrophe voit le jour. 13 ans pendant lesquels le projet a été marqué lourdement par les controverses, aussi bien financières qu'éthiques.

Car, c'est un parcours résolument saisissant que propose à ses visiteurs ce musée quasi souterrain, à plus de 70 pieds sous terre. Pour 24 dollars – un tarif assez élevé, le public y découvrira des milliers d'objets personnels, des documents audio et vidéo, notamment de bouleversants enregistrements téléphoniques, et même un escalier emprunté par des centaines de survivants. Une plongée dans les entrailles du World Trade Center, pour rendre hommage aux 2 983 personnes qui ont péri lors des événements du 11 septembre 2001 et lors d'un premier attentat visant le WTC, en 1993 (six morts) qui s'apprente à une descente aux enfers, jugée immorale pour certains.

Lors de cette inauguration Barack Obama a salué un musée "lieu sacré de guérison et d'espoir". "Ceux que nous avons perdus vivent en nous", la nation les honorera "maintenant et pour toujours" a indiqué le président. "Rien ne peut nous briser, rien ne peut changer qui nous sommes, les Américains", a-t-il ajouté, rendant hommage au "vrai esprit du 11-Septembre": "l'amour, la compassion et le sacrifice".

C'est en tout cas une question soulevée par le New-York Times, et bon nombre des familles des victimes. En effet, on s'interroge sur les véritables intentions du musée. Une identité mise en cause, partagée entre lieu de mémoire et parc d'attraction.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !