Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

A contre-courant

Woody Allen se dit "triste" pour Harvey Weinstein

Alors que le producteur américain est accusé de nombreuses agressions sexuelles, le réalisateur a mis en garde contre "une chasse aux sorcières".

Une intervention bien hasardeuse. Alors que le scandale Harvey Weinstein, accusé de viols et d'agressions sexuelles par de nombreuses actrices, prend chaque jour un peu plus d'importance, une voix s'est élevée pour évoquer la vie désormais bouleversée du producteur hyper influent d'Hollywood : celle de Woody Allen. "Toute l'affaire Harvey Weinstein est très triste pour tout le monde", a estimé le réalisateur américain dans une interview à la BBC. "C'est tragique pour les pauvres femmes qui se sont retrouvées impliquées, triste pour Harvey dont la vie est tellement bouleversée. Il n'y a pas de gagnants là-dedans, c'est juste très, très triste et tragique pour ces pauvres femmes qui ont dû traverser tout ça".

Il affirme n'avoir jamais été au courant des agissements du "nabab" d'Hollywood. "Personne ne s'est confié à moi, ou m'a raconté sérieusement une de ces histoires horribles. On entend un million de rumeurs fantaisistes tout le temps. Certaines s'avèrent être vraies et certaines - beaucoup- sont justes des histoires sur telle actrice ou tel acteur". Le réalisateur new-yorkais met en garde contre un risque de "chasse aux sorcières" et d'atmosphère "de Salem". "Chaque homme qui fait un clin d'oeil dans son bureau à une femme doit souvent appeler un avocat pour le défendre, ce n'est pas bon non plus."

Pour rappel, le Woody Allen avait été accusé dans les années 1990 d'avoir agressé sexuellement sa fille adoptive Dylan Farrow lorsqu'elle était enfant. Sa relation avec Soon-Yi Previn, la fille adoptive de son épouse d'alors –qui a débuté alors que cette dernière avait 16 ans - a également fait couler beaucoup d'encre. Par ailleurs, son fils, Ronan Farrow, est l'auteur de l'enquête du "New Yorker" sur Harvey Weinstein.

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !