Volodymyr Zelensky va accorder une interview à la télévision française le 23 septembre et échangera avec Alain Delon à la fin de l’entretien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Volodymyr Zelensky va accorder une interview à la télévision française le 23 septembre. Il échangera avec Alain Delon à la fin de l’entretien.
Volodymyr Zelensky va accorder une interview à la télévision française le 23 septembre. Il échangera avec Alain Delon à la fin de l’entretien.
©Handout / UKRAINE PRESIDENCY / AFP

LCP et TV5 Monde

Volodymyr Zelensky va accorder une interview à la télévision française le 23 septembre et échangera avec Alain Delon à la fin de l’entretien

Le 23 septembre prochain, le président ukrainien répondra aux questions de Cyril Viguier dans le cadre d’un entretien qui sera diffusé sur TV5 Monde et LCP.

Quelques heures avant son allocution devant les Nations unies, qu'il a été exceptionnellement autorisé à prononcer à distance, Volodymyr Zelensky donnera une interview à la télévision française, le vendredi 23 septembre. Cyril Viguier, présentateur du « Grand JT des Territoires » sur TV5 Monde, interrogera le président ukrainien à Kiev.

L'entretien, d'une heure environ, sera diffusé sur TV5 Monde à 13h30 et sur LCP à 14 heures. 

Selon le communiqué de la chaîne LCP, « le président abordera toutes les questions relatives à ces sept derniers mois de guerre et répondra aux questions de Patrice Moyon d'Ouest-France, Denis Carreaux de Nice Matin et Armelle Legoff de 20 Minutes». 

A la fin de cet entretien, Volodymyr Zelensky échangera en duplex avec Alain Delon, qui lui a manifesté son soutien.

Volodymyr Zelensky continue de chercher à sensibiliser les Occidentaux face à la réalité de la guerre et à mobiliser la communauté internationale afin de mettre un terme au conflit. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !