Victoria Beckham, entrepreneur de l'année en Grande-Bretagne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Victoria Beckham a été élu entrepreneur de l'année
Victoria Beckham a été élu entrepreneur de l'année
©Reuters

Top

Victoria Beckham, entrepreneur de l'année en Grande-Bretagne

Dans un classement paru dans le magazine britannique "Management Today", l'ex-Spice Girls se hisse à la première place du top 100 des entrepreneurs britanniques les plus prospères.

De star de la pop à star du business, Victoria Beckham a réussi sa reconversion. L'ex-Spice Girls, devenue styliste et créatrice de sa propre marque de vêtements, connait tous les succès dans son nouveau domaine d'activité. Son défilé est l'un des moments fort de la Fashion Week de New York, les plus grandes stars s'habillent en "VB" et en 2011, elle est auréolée d'un Oscar de la mode. A cette reconnaissance professionnelle s'ajoute désormais celle économique.

En effet, la femme de l'ex-footballeur David Beckham vient d'être élue entrepreneur britannique le plus prospère pour l'économie nationale. Pour ce classement, le magazine spécialisé Management Today jugeait la fortune personnelle, le chiffre d'affaires de l'activité et sa croissance depuis cinq ans ainsi que la taille de l'entreprise. Il faut dire que les résultats de sa petite entreprise ont de quoi faire rêver n'importe quel businessman. En cinq ans, le chiffre d'affaires de la marque "Victoria Beckham" est passé de 1 million de livres sterling à 30 millions de livre sterling, soit un peu plus de 38 millions d'euros.

Côté collaborateurs, la femme d'affaires est passée de trois à une centaine. A 40 ans, sa fortune personnelle atteint actuellement 266 millions d'euros. Un succès renforcé par l'ouverture le mois dernier d'une boutique de 500 m² à Mayfair, quartier luxueux londonien. "Pour nous, Victoria Beckham est un entrepreneur suprêmement doué dans le monde de la mode", la gratifie Management Today.

Lu sur Management Today

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !