Valérie Trierweiler : après son tweet, elle a eu peur d'être "lynchée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Valérie Trierweiler revient sur son tweet contre Ségolène Royal
Valérie Trierweiler revient sur son tweet contre Ségolène Royal
©Reuters

Confidences

Valérie Trierweiler : après son tweet, elle a eu peur d'être "lynchée"

C'est ce qu'a confié la compagne de François Hollande dans une interview au "Sunday Times".

Valérie Trierweiler revient sur "l'affaire du tweet".  Souvenez-vous, le 12 juin 2012, entre les deux tours des législatives, elle avait adressé un message encourageant au dissident socialiste Olivier Falorni. Celui-là même qui était opposé dans sa circonscription de La Rochelle à Ségolène Royal. Un message qui avait été à l'époque largement interprété comme une réaction de jalousie. Plus d'un an après, Valérie Trierweiler avoue avoir très mal vécue toute la période d'après-tweet. La compagne de François Hollande a en effet confié, dans une interview au magazine britannique Sunday Times, qu'elle s'était "enfermée" chez elle de peur d'être "lynchée".

"Je suis restée enfermée à la maison pendant huit jours. Je ne suis pas sortie. Je pensais que j'allais être lynchée dans la rue", raconte Valérie Trierweiler dans cette interview publiée en anglais. "J'aurais presque pu ne jamais revenir" à l'Élysée, et puis "j'ai tourné la page et je suis revenue petit à petit", ajoute-t-elle. "Devenir première dame a été très effrayant au début", a poursuivi Valérie Trierweiler. "Vous n'avez aucune idée de ce qui vous attend et, en même temps, absolument tout le monde a les yeux rivés sur vous. J'avais peur d'être observée, jugée", a-t-elle conclu.

 

lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !