Une forme de vie pourrait se cacher dans les profondeurs de la Terre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les chercheurs ont étudié une vingtaine de sites répartis au Canada, en Afrique du Sud et en Scandinavie.
Les chercheurs ont étudié une vingtaine de sites répartis au Canada, en Afrique du Sud et en Scandinavie.
©Allociné

Découverte

Une forme de vie pourrait se cacher dans les profondeurs de la Terre

Selon les conclusions d'une récente étude, le volume d'eau massif présent sous la croûte terrestre pourrait abriter certaines formes de vie.

Les profondeurs de la croûte terrestre renferment des mystères que rêvent de percer tous les scientifiques. D'après une récente étude publiée dans la revue "Nature", la volume d'eau qui se trouve à plusieurs kilomètres sous la surface de la Terre est plus importante que celui contenu dans tous les marais, rivières, et lacs que compte la planète. Les auteurs de ces travaux estiment surtout que cette eau peut contenir de la vie. 

Après avoir collecté des informations provenant d'une vingtaine de sites répartis au Canada, en Afrique du Sud et en Scandinavie, les scientifiques ont constaté que cette eau entrait en réaction avec de la roche millénaire pour libérer de l'hydrogène. Les quantités relevés par les scientifiques sont équivalentes au "double de la production d'hydrogène sur Terre". Dans certains endroits, les scientifiques envisagent la présence de systèmes microbiens complexes qui pourraient être abrités en profondeur. 

"Jusqu'à nos travaux les plus récents, la production d'hydrogène dans la croûte continentale était considérée comme infime, proche de zéro" précisent les auteurs de l'étude, qui espèrent bientôt trouver d'autres preuves de vie et surtout découvrir "les différentes formes de vie qui pourraient varier d'une fracture à l'autre". Cette étude pourrait également susciter un espoir chez les scientifiques cherchant de la vie sur la planète Mars.

lu sur newser

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !