Une famille californienne réclame 130 millions de dollars à Coca-Cola | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Coca-Cola en bataille juridique pour un billet d'actions datant de 1917
Coca-Cola en bataille juridique pour un billet d'actions datant de 1917
©Reuters

Plus-value

Une famille californienne réclame 130 millions de dollars à Coca-Cola

Détenteurs d'un certificat d'actions, ils livrent bataille contre le géant de la boisson gazeuse.

Depuis un an, Coca-Cola est en bataille juridique avec la famille Marohn. En 2008, elle rachète pour 5 dollars un certificat d'actions qui vaudrait 130 millions de dollars. Le certificat, délivré en 1917, au nom de Palmer Union Oil Co., devrait se traduire par 1,8 million d'actions Coca-Cola. Mais la relation du groupe à la Palmer Union est trouble.

Si la famille gagnait, elle finirait par devenir l'un des plus grands investisseurs non institutionnels de la société, a indiqué Reuters. Ce qui est loin d'arriver, comme l'indique le site Scripophily.com qui étudie la valeur des certificats d'actions anciennes. Bob Kerstein, à sa tête, explique : "Je ne suis pas avocat, mais c'est une question de bon sens. Si vous trouvez quelque chose dans un garage ou si vous l'achetez lors d'une vente immobilière ou autre chose il y a de ça 70 ou 80 ans, alors ça ne passe plus".

De son côté Coca-Cola se dit confiant. Dans un communiqué la société a déclaré: "La revendication de la succession de M. Marohn selon laquelle il a droit à des millions de Coca-Cola stock est factuellement et juridiquement sans fondement, pour ne pas mentionner tout à fait injuste pour les millions d'actionnaires légitimes de la Société."

 

 

 



Lu sur msnbc.com

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !