Un journaliste de Libération.fr raconte un concert qui n'existe pas | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
"Pour éviter une pareille méprise à l'avenir, je suggère que les groupes méconnus portent sur scène une chasuble avec leur nom".
"Pour éviter une pareille méprise à l'avenir, je suggère que les groupes méconnus portent sur scène une chasuble avec leur nom".
©

Brodage

Un journaliste de Libération.fr raconte un concert qui n'existe pas

La représentation des My Best Friend avait été annulée depuis plus d'un mois... Le journaliste explique avoir confondu les noms de deux groupes.

Un reportage publié le 11 août sur Libe.fr proposait de faire revivre au lecteur la journée de samedi au festival La Route du Rock de Saint-Malo. Au programme, entre autres : le groupe américain My Best Friend, plutot performant, selon le compte-rendu du journaliste Philippe Brochen : 

"Les New-Yorkais se sont acquittés de leur tâche avec majesté, devant un parterre pourtant clairseméle retour de la plage ayant visiblement et logiquement – le temps sur la cité malouine était au mieux de sa forme – pris un peu de retard côté festivalier", racontait-il dans le premier paragraphe.

Seul hic : les My Best Friend n'ont jamais joué. La représentation a en effet été annulée, comme l'avait annoncé le compte Twitter du festival dès le 4 juillet. L'information était également indiquée sur le site du festivalAprès que l'erreur a été signalée sur twitter, le paragraphe incriminé a disparu du reportage de l'envoyé spécial dans la matinée...

 Comment expliquer une telle erreur ? Sur twitter, Philippe Brochen explique qu'il s'est trompé de nom de groupe : il voulait en réalité parler de Véronica Falls. Il plaisante : " Pour éviter une pareille méprise à l'avenir, je suggère que les groupes méconnus portent sur scène une chasuble avec leur nom".

Lu sur Arret sur Images

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !