Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
L'attaquant brésilien du Paris Saint-Germain, Neymar, lors du match de football de Ligue 1 entre le PSG et le Stade de Reims au stade du Parc des Princes le 16 mai 2021.
L'attaquant brésilien du Paris Saint-Germain, Neymar, lors du match de football de Ligue 1 entre le PSG et le Stade de Reims au stade du Parc des Princes le 16 mai 2021.
©FRANCK FIFE / AFP

Hôpital psychiatrique

Un homme a été interpellé après une tentative d’intrusion au domicile de Neymar

Une tentative d’intrusion insolite s’est déroulée au domicile de Neymar. Un intrus a été mis en fuite par le service de sécurité du joueur du Paris Saint-Germain après avoir réussi à escalader le mur de sa propriété. L’homme en question a ensuite été arrêté par la police et placé en hôpital psychiatrique.

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1h30, un homme s’est introduit dans la propriété de Neymar, à La Celle-Saint-Clou, dans les Yvelines. Selon des informations de L’Equipe, un homme de 26 ans serait parvenu à s’approcher de la porte d’entrée de la résidence de la star du PSG.

Les services de sécurité du joueur du Paris Saint-Germain ont rapidement repéré l’intrus et l’ont mis en fuite. Il a ensuite été interpellé dans une commune voisine, à Bougival. De nationalité angolaise, l’homme en question portait un sac-à-dos qui contenait plusieurs bibles.

Lors de son audition au commissariat central de Versailles, il aurait avoué vouloir rencontrer Neymar avec l'intention de lui transmettre la « parole de Dieu ».

Ce comportement étrange a conduit les forces de l’ordre à solliciter un expert psychiatrique afin d’évaluer l’état mental de l’homme. Après ces tests et ces examens, l’homme qui a tenté de s’introduire au domicile de Neymar a été placé depuis dans un hôpital psychiatrique.

La rédaction de L’Equipe a révélé que cet homme de nationalité angolaise a été aperçu plusieurs fois aux alentours du domicile de Neymar lors des trois jours qui ont précédé son passage à l’acte.

 

L'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !