Un fan se déguise en balayeur pour s'approcher de Miley Cyrus après un concert | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Un fan se déguise en balayeur pour s'approcher de Miley Cyrus après un concert
©

Pas froid aux yeux

Un fan se déguise en balayeur pour s'approcher de Miley Cyrus après un concert

Un Australien de 23 ans s'est déguisé en homme de ménage pour passer en backstage, après un concert de la star.

C'est un fan qui n'a pas froid aux yeux. Anthony Skinner, un Australien de 23 ans, a tout tenté pour avoir un contact avec son idole, Miley Cyrus. Après l’un des concerts du Bangerz Tour, il s’est approché d’un membre du staff de la chanteuse en se faisant passer pour un créateur de mode. Il lui a remis une fourrure léopard contenant une lettre et ses coordonnées.

Il a alors réalisé que ça ne suffirait peut-être pas. Après tout, "je ne m'appellerais pas", a-t-il expliqué à la BBC.

Alors qu'il repère un cagibi dont la porte est restée ouverte, il a une illumination et décide de se déguiser en homme de ménage. Il enfile une veste, met des bottes et se met à pousser un chariot devant les gardes du corps de la star, qui ne lui adressent "pas un regard".

"La sécurité était si stricte qu'ils ne laissaient entrer personne, mais ils m'ont laissé passer car je poussais une poubelle", explique-t-il.

Il croise alors la première partie de Miley, les DJs de The Faders, et le comédien Chris Lilley.

Pour ne pas se faire repérer, il commence à balayer le coin et vider les poubelles. "Je ne semblais pas semblant, je nettoyais vraiment", assure-t-il. 40 minutes plus tard, un agent de sécurité lui demande de faire de la place au passage de Miley Cyrus. Pétrifié, il est tout juste capable d’articuler un petit "hey". Mais le jeu en valait la chandelle : "Elle m'a regardé, m'a sourit et a continué à marcher", se souvient-il.

Il a immortalisé son aventure en se prenant en photo avec son costume.

Lu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !