Un épisode de la série TV des années 1970 Fawlty Towers censuré pour cause "d'injures raciales" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Un épisode de la série TV des années 1970 Fawlty Towers censuré pour cause "d'injures raciales"
©TORSTEN BLACKWOOD / AFP

Réécriture

Un épisode de la série TV des années 1970 Fawlty Towers censuré pour cause "d'injures raciales"

"Nous ne défendions pas ces opinions, nous les moquions. Si les gens sont trop stupides pour le comprendre, que peut-on dire ?", a réagi l'acteur John Cleese.

Après le film Autant en emporte le vent, la série TV "Cops" et même le dessin animé Pat'Patrouille, critiquée car l'un des personnages est un gentil chien policier (on n'invente rien), c'est au tour de la série culte des années 1970 Fawlty Towers ("Hôtel en folie", en France) de passer à la moulinette du politiquement correct.

Le service de streaming britannique UKTV a en effet décidé, ce vendredi, de supprimer un épisode de cette série en raison "d'injures raciales". Dans cet épisodé, intitulé "les Allemands", passé en 1975 sur la BBC, l'hôtelier incarné par le Monty Python John Cleese recommande à son employée de ne pas "mentionner la guerre" avant l'arrivée de touristes allemands... avant de lui-même multiplier les lapsus mentionnant la guerre. Mais l'épisode est visé, non à cause des Allemands, mais à cause de scènes où un personnage tient des propos insultants envers l'équipe de cricket des Indes occidentales, dans les Caraïbes. 

"L'épisode contient des injures raciales et donc nous le retirons le temps de l'étudier", a expliqué le service de streaming UKTV, filiale de la BBC, disant porter une "attention particulière à l'impact de propos dépassés". 

Interrogé par le journal australien The Age, John Cleese a expliqué son son personnage était un "vieux fossile". "Nous ne défendions pas ses opinions, nous les moquions. Si les gens sont trop stupides pour le comprendre, que peut-on dire ?". Sur Twitter, il a poursuivi : "J'aurais espéré que quelqu'un à la BBC comprenne qu'il y a deux façons de se moquer du comportement humain. La première est de l'attaquer directement. L'autre est d'avoir quelqu'un qui est manifestement une figure d'amusement, qui parle au nom de ce comportement".

La Presse

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !