Un écosystème découvert sous 700 mètres de glace en Antarctique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'un des poissons repérés dans les profondeurs.
L'un des poissons repérés dans les profondeurs.
©

La vie trouve toujours son chemin

Un écosystème découvert sous 700 mètres de glace en Antarctique

Des biologistes ont découvert une faune complexe, comprenant des poissons, vivant sous les glaces de l’Antarctique.

Des biologistes marins de Northern Illinois (États-Unis) ne s'attendaient pas à découvrir une vie étonnement diverse, dans une obscurité perpétuelle à 740 mètres de profondeur sous une couche de glace, en Antarctique.

Les scientifiques ont creusé un trou dans cette couche de glace. Ils y ont fait descendre un robot télécommandé muni d'une caméra et d'une source de lumière, baptisé Deep SCINI (Submersible Capable of under Ice Navigation and Imaging).

En atteignant une nappe d'eau profonde d'une dizaine de mètres, ils s'attendaient à découvrir - au mieux - une vie de type microbienne. Mais ils sont en fait tombé sur une trentaine de poissons, appartenant à plusieurs espèces inconnues. Leur étonnement ne s'arrête pas là : ils ont constaté que cette nappe d'eau ne contient que très peu de micro-organismes. Par conséquent, quelle peut bien être la source de nourriture de ces poissons ? Cet écosystème serait alimenté par l'énergie chimique venant de l'intérieur de la Terre, plutôt que de la lumière du soleil, et les quelques bactéries qui s'y trouvent pourraient se nourrir de particules minérales situées sur le dessous de la couche de glace, ou apportées par des rivières subglaciaires.

En plus des poissons, d'autres animaux ont été repérés par le robot, comme de petites crevettes rouges, et d'autres invertébrés sur lesquels les scientifiques n'ont pour l'instant pas communiqué.

Crédit : Reed Scherer (NIU)

Crédit photo :  Reed Scherer (NIU)

Lu dans le Journal de la science

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !