Un "détecteur de mensonges" pour traquer les rumeurs sur les réseaux sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Un "détecteur de mensonges" pour traquer les rumeurs sur les réseaux sociaux
©Flickr / DenisGiles

Mytho !

Un "détecteur de mensonges" pour traquer les rumeurs sur les réseaux sociaux

Ce programme, baptisé "Pheme", pourrait se concrétiser d'ici dix-huit mois.

Elle court, elle court la rumeur... La semaine dernière, le Web s'affolait autour de la grossesse supposée de Kate Middleton. Quelques jours plus tôt, la Toile s'enflammait à propos des prétendues infidélités de Barack Obama. Pour trier le vrai du faux, des chercheurs planchent sur un "détecteur de mensonges" capable de repérer les ragots qui circulent sur les réseaux sociaux en déterminant si la source est fiable ou non.

Ce programme, baptisé "Pheme", pourrait se concrétiser d'ici dix-huit moisCinq universités européennes, sous la direction de la faculté de Sheffield (Angleterre) participent à cet ambitieux projet, financé par l'UE. Aujourd'hui, "on n'a pas le temps de faire la part des choses entre les mensonges et la vérité", explique Kalina Bontcheva, l'universitaire qui dirige l'équipe. Il est du coup "difficile [...] d'étouffer un mensonge afin de calmer une situation".

Lu sur The Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !