Un Anglais de 13 ans réalise une fusion nucléaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Une centrale nucléaire
Une centrale nucléaire
©

Petit génie

Un Anglais de 13 ans réalise une fusion nucléaire

Avec l’aide de son école, Jamie Edwards est parvenu à construire un réacteur à fusion nucléaire. Il est désormais la plus jeune personne à avoir réalisé cet exploit.

A 13 ans, Jamie Edwards est devenu la plus jeune personne au monde à avoir réalisé une fusion nucléaire. Dans le cadre d’un projet didactique approuvé par l’école, l’adolescent britannique, scolarisé à la Penwortham Priory Academy, est parvenu à obtenir un atome d’hélium à partir de deux atomes d’hydrogène.

L’aventure démarre en octobre 2013. "Je cherchais sur internet des informations sur le rayonnement et autres aspects de l’énergie nucléaire lorsque je suis tombé sur Taylor Wilson", explique Jamie Edwards. En 2008, l’Américain Taylor Wilson, alors âgé de 14 ans, avait provoqué une fusion nucléaire, établissant un premier record. Aidé de son ami George Barker, Jamie se met en tête de surpasser l’Américain. Les deux ados s’appuient sur un site internet animé par des physiciens amateurs pour réunir les connaissances nécessaires à leur projet. Pour obtenir les fonds (environ 2 500 euros), c’est, en revanche, plus difficiles. Les laboratoires et universités nucléaires ne prennent pas au sérieux les deux jeunes compères. "Du coup, je suis allé voir M. Hourigan, le directeur de mon école", raconte Jamie. Le jeune homme réussit à convaincre le doyen que "l’école ne sauterait pas" et ce dernier accepte de le financer et de lui laisser utiliser les laboratoires vides de l’établissement scolaire.

Cinq mois plus tard, Jamie réussit sa fusion nucléaire devant un public d’experts.  "C'est un excellent résultat. C'est vraiment magnifique, je n’arrive pas à y croire. Tous mes amis pensent que je suis fou", s’enthousiasme-t-il.  Son record doit encore être validé par l'Open Source Fusor Research Consortium. Futur prix Nobel ?

Lu sur Maxisciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !