The Voice Italie : Soeur Cristina remporte la finale du télé-crochet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Soeur Cristina
Soeur Cristina
©Capture d'écran twitter

Miracle

The Voice Italie : Soeur Cristina remporte la finale du télé-crochet

Loin de prendre la grosse tête, juste après avoir reçu son trophée, la religieuse a appelé l'assemblée à réciter un Notre Père pour "remercier aussi celui qui est là-haut, au-dessus de nous".

Elle l'a fait ! Jeudi 5 juin au soir, Sœur Cristina a remporté la finale de "The Voice of Italy", avec 62% des voix contre le jeune rocker Giacomo Voli. Loin de prendre la grosse tête, juste après avoir reçu son trophée, la religieuse a appelé l'assemblée à réciter un Notre Père pour "remercier aussi celui qui est là-haut, au-dessus de nous". "Je veux que Jésus entre ici, c'est un rêve", a déclaré la jeune sœur de 25 ans, remerciant également son "coach", le rappeur J-Ax. Ce dernier l'aurait protégée à de nombreuses reprises contre ceux qui la critiquait et l'aurait encouragée à "changer les choses, à donner un exemple important". 

Car depuis le début, la présence de Cristina Sciuccia détonne dans une telle émission, souvent briguée par les amateurs de paillettes. Après l'avoir choisi après une audition à l'aveugle le 19 mars, les quatre juges du télé-crochet lui avaient demandé pourquoi elle était candidate. "J'ai un don et je vous le donne", avait-elle simplement répondu. "Tout ceci est arrivé parce que, dehors, il y a une soif de joie, d'amour, une soif d'un message beau et pur", a-t-elle encore expliqué à la presse la veille de la finale. Mais si elle a finalement convaincu le jury de The Voice, la jeune religieuse ne plait pas à tout le monde en Italie. La candidate italienne malheureuse au concours de l'Eurovision, Emma Marrone, l'a qualifiée d'"insulte pour le showbiz". Par ailleurs, certains critiques musicaux estiment que son succès est plus dû au symbole qu'elle représente dans ce pays très catholique et au "buzz" qu'elle provoque, qu'à ses talents vocaux.  

Pour sa part, Sœur Cristina n'entend pas renoncer à sa vocation. Et ce, même si sa victoire lui permettra de sortir un disque chez Universal Music. La religieuse s'est même déclarée prête à "retourner à une vie normale" et à se contenter de chanter "avec des jeunes, à l'église, dans la paroisse ou des écoles" si ses supérieures le souhaitaient. Amen.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !