The Voice Italie : Soeur Cristina en finale ce jeudi soir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Soeur Cristina chante à The Voice
Soeur Cristina chante à The Voice
©Capture écran

Motivation divine

The Voice Italie : Soeur Cristina en finale ce jeudi soir

La jeune religieuse, qui s'est classée parmi les quatre finalistes du concours en interprétant un répertoire "pop", dont la chanson "No One" d'Alicia Keys, a attribué son succès inattendu à la "soif de joie" du public.

Le grand jour est arrivé. Ce jeudi 5 juin, Sœur Cristina participera à la finale du téléchrochet The Voice en Italie. La jeune religieuse, qui s'est classée parmi les quatre finalistes du concours en interprétant un répertoire "pop", dont la chanson "No One" d'Alicia Keys, a attribué son succès inattendu à la "soif de joie" du public. Elle a également assuré qu'elle remettait,  quoiqu'il arrive, son avenir entre les mains de "la Providence". 

"Tout ceci est arrivé parce que, dehors, il y a une soif de joie, d'amour, une soif d'un message beau et pur", a déclaré la jeune femme de 25 ans, mercredi 4 juin lors de sa première conférence de presse. Questionnée sur une éventuelle réaction négative du Vatican à son initiative, elle a assuré ne pas avoir reçu "de coup de téléphone pour (lui) tirer les oreilles". "Vu que le pape François parle d'un évangile de joie (...), je crois que je suis sur la bonne voie", a-t-elle estimé. "La motivation de venir ici était : pourquoi garder ça enfermé dans une église alors que le pape nous invite à sortir?. Peut-être n'avions-nous pas bien calculé avec mes supérieurs qu'il pourrait y avoir de telles résonances", a toutefois admis celle qui est passionnée de chant depuis l'enfance. 

"Si je gagne? Dans l'évangile il est dit : quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. Donc j'espère faire les bons choix, toujours pour la gloire de Dieu", a-t-elle déclaré. Se décrivant comme une "humble servante", la jeune femme a assuré qu'elle serait "très heureuse de retourner à une vie normale", si ses supérieurs décidaient de mettre un terme à sa carrière médiatique. "Je suis contente de chanter avec des jeunes, à l'église, à l'oratoire ou à l'école. Je continuerai à chanter partout où le Seigneur m'appellera", a-t-elle conclu.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !