The Voice : Camille Lellouche et Anne Sila conquièrent le jury | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Camille Lellouche
Camille Lellouche
©Capture écran TF1

Etape suivante

The Voice : Camille Lellouche et Anne Sila conquièrent le jury

Hier soir, les deux jeunes femmes ont écrasé la compétition avec une reprise pour l'une de Stromae et l'autre de Francis Cabrel.

C'était la dernière soirée des auditions à l'aveugle, il ne restait donc que quelques places pour intégrer les quatre équipes. Les candidats ont dû faire preuve d'originalité, l'un d'entre eux s'est même attaqué à l'entêtant "Libérée, délivrée" de la Reine des neiges. Résultats : recalé avec en prime un Florent Pagny très en forme "C'est Barbie qui chante ça ?"

D'autres ont pourtant réussi à sortir leur épingle du jeu. Camille Lellouche, 28 ans, chanteuse, comédienne et chef de rang dans un restaurant, s'était pourtant attaqué au célébrissime "Papaoutai" de Stromae. Après avoir offerte sa prestation très personnelle, la jeune femme au nœud pap' a reçu une de compliments du jury, dont Florent Pagny, Jennifer et Jennifer se sont retournés. "C'était parfait", lance Jennifer. Mais au terme de cinq minutes de conquête, Camille Lellouche a choisi de rejoindre l'équipe de Mika.

Plus en douceur, Anne Sila s'est elle produite sur le plateau de The Voice avec une chanson de Cabrel, "Je t'aime, je t'aimais et je t'aimerais". La jeune femme de 24 ans est déjà surnomme "la Jeanne d'Arc de la chanson" par Zazie. Tout en douceur, elle a conquis deux coachs, Jennifer et Florent Pagny. "Ta performance était plus que magique, bravo, tu es surprenant", a décrit l'interprète de "Ma liberté de penser", que la jeune chanteuse a décidé de rejoindre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !