Tennessee : un pitbull condamné à mort parce qu'il est gay | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Un pitbull va peut-être mourir car il serait gay
Un pitbull va peut-être mourir car il serait gay
©

Qui fait le malin tombe dans le ravin

Tennessee : un pitbull condamné à mort parce qu'il est gay

Abandonné par son propriétaire qui l'avait vu "monter" sur un autre chien, un pitbull devrait être mis à mort ce jeudi après-midi dans l'Etat du Tennessee aux Etats-Unis.

Insolite mais totalement ahurissant. Ce jeudi après-midi,selon le Daily Mail,  un chien devrait être tué aux Etats-Unis parce que son propriétaire pense qu'il est gay ! Le pitbull en question a été abandonné par son ancien maître car celui-ci l'a vu en train de "monter" sur un autre chien. Il croupit depuis dans un refuge surpeuplé pour animaux à Jackson dans le Tennessee. Il devrait être mis à mort dans le courant de la journée. Il existe un espoir cependant : lui trouver un autre propriétaire à la dernière minute.

Selon le responsable du refuge, l'ancien maître du chien avait  remarqué qu'un autre chien était penché sur le sien. Ce qui l'a amené à croire en son homosexualité. lui »penché sur« un autre chien mâle, qui l'a amené à assumer son homosexualité. Bien que les chiens soient connus pour parfois afficher des comportements homosexuels, les experts animaliers expliquent qu'un chien mâle peut parfois monter un autre chien mâle. Tout cela n'a aucun lien avec une quelconque orientation sexuelle, mais plutôt un signe de dominance. Le destin du chien a déclenché un appel frénétique parmi les amoureux des animaux. Une page Facebook a été mis en place avec le message suivant : " Ne laissez pas ce chien magnifique mourir car son propriétaire est ignorant". 

Si ce cas là n'est pas considéré comme une preuve concluante de l'homosexualité, les biologistes ont enregistré chez plus de 450 espèces des rapports sexuels entre même sexe. Parmi celles-ci il y  a les flamants, les bisons, les scarabées et les phacochères. Une étude de 2010 a aussi révélé qu'un tiers des couples des albatros de l'Alaska était constitué de deux femelles. Cette même recherche montre qu'environ un cinquième de tous les couples de manchots royaux gardés en captivité sont gays.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !