Suède : le gouvernement interdit la... zoophilie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Suède : le gouvernement interdit la... zoophilie
©DR

30 millions d'amants

Suède : le gouvernement interdit la... zoophilie

Jusqu'à présent, la zoophilie était illégale seulement si les souffrances de l'animal pouvaient être démontrées.

La zoophilie a été récemment interdite en Allemagne. L'association protectrice des animaux avait beaucoup oeuvré pour que cette interdiction entre en application. Elle sera heureuse d'apprendre que la Suède a pris la même décision. En effet, jeudi, le ministère des Affaires rurales a indiqué que la pratique était désormais prohibée. "Le gouvernement durcit maintenant les règles entourant la zoophilie afin qu'il n'existe aucun doute autour du fait qu'il est interdit d'accabler les animaux", a expliqué Eskil Erlandsson dans un communiqué.

A partir du 1er janvier 2014, tout acte sexuel avec une bête devrait être puni d'une amende et/ou d'une peine de prison de deux ans maximum, même si l'animal ne porte pas de trace de blessures. "Il est très positif que la législation soit modifiée", a dit à l'AFP le porte-parole de la Fédération des Vétérinaires de Suède, Johan Beck-Friis.

"Il est important que la société affirme qu'une telle manière d'utiliser les animaux n'est pas acceptable", a-t-il poursuivi. L'interdiction de la zoophilie permettra de renforcer la protection animale pour une mise en conformité avec une directive européenne. Selon Johan Beck-Friis, les vétérinaires ont pu avoir des soupçons que des sévices sexuels avaient été infligés à des animaux sans pour autant pouvoir le prouver. Il n'existe toutefois aucune statistique.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !