Stephen Hawking et Mark Zuckerberg veulent envoyer une sonde jusqu'à Alpha du Centaure | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Stephen Hawking et Mark Zuckerberg veulent envoyer une sonde jusqu'à Alpha du Centaure
©NASA

Ambitieux

Stephen Hawking et Mark Zuckerberg veulent envoyer une sonde jusqu'à Alpha du Centaure

Le mini-vaisseau à 100 millions de dollars partirait pour un voyage de 20 ans à une vitesse extraordinaire.

 4,37 années lumières ! C'est la distance qui sépare notre soleil d'Alpha du Centaure, le système solaire le plus proche de nous. Pour prendre conscience du trajet que cela représente, cela représente 39 734 100 000 000 km. C'est pourtant la destination d'une petite sonde que souhaitent lancer le physicien britannique Stephen Hawking et le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, aidé par Yuri Milner, un milliardaire russe.

Evidemment, on ne parle pas d'un vaisseau transportant des hommes mais d'une sonde de la taille d'une carte de crédit, capable d'atteindre 20% de la vitesse de la lumière (celle-ci étant de 300 000 km/s). L'astuce de la mission Breakthrough Starshot, c'est d'utiliser un "voile solaire" propulsé par des rayons lasers, envoyés depuis la Terre. En 20 ans, le "vaisseau" atteindrait ainsi Alpha du Centaure, une zone évidemment jamais atteinte dans le passé.

Seule problème (de taille), cette technologie n'est pas encore opérationnelle. "Il y a 20 principaux problèmes qu’on doit résoudre et aucun d’entre eux n’est insurmontable. Il n’y a aucune loi physique qui contredit notre plan" estime Yuri Milner. Ce dernier a investi pas moins de 100 millions de dollars pour y arriver.

Le but ne sera pas seulement de réaliser un exploit technique mais aussi d'espérer trouver des traces de vie hors de notre système solaire. 

Lu sur Le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !