Space X lance sa capsule Dragon vers l'ISS mais échoue à récupérer le premier étage de sa fusée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le vaisseau Dragon devrait arriver à la Station Spatiale International vendredi 17 avril au matin pour une sixième mission d’approvisionnement.
Le vaisseau Dragon devrait arriver à la Station Spatiale International vendredi 17 avril au matin pour une sixième mission d’approvisionnement.
©

Essaye encore

Space X lance sa capsule Dragon vers l'ISS mais échoue à récupérer le premier étage de sa fusée

Le vaisseau Dragon devrait arriver à la Station Spatiale Internationale vendredi 17 avril au matin pour une sixième mission d’approvisionnement.

Comme prévu, la fusée Falcon 9 a décollé mardi 14 avril à 16h10 locales (20h10 GMT, 22h10) du centre de lancement de l'Armée de l'Air de Cap Canaveral en Floride près du Centre Spatial Kennedy, après un report la veille à cause de la météo. La capsule Dragon a atteint l’orbite terrestre près de dix minutes après le décollage et a déployé ses deux antennes solaires peu après. Il arrivera à la Station Spatiale International vendredi 17 au matin pour une sixième mission d’approvisionnement. Jusque là tout va bien.

 

Sauf que Space X, la société américaine à l’origine du lancement de la fusée n’a pas réussi à récupérer le premier étage de cette dernière. Alors qu’elle comptait le faire atterrir en douceur sur une barge à plusieurs centaines de kilomètres du lancement au large de la Floride en utilisant les moteurs en rétropulsion et des ailerons pour le guidage, l’engin a atterri "trop brutalement pour survivre", a indiqué Elon Musk, le directeur de Space X sur Twitter.

 

Ce n'est pas la première fois que Space X subit des échecs de ce genre. Le10 janvier, le premier étage de sa fusée s'était brisé lors de son atterrissage. Un mois plus tard, la société avait du renoncer à toute récupération en raison de vents trop forts et s’était alors contentée d’un "amerrissage en douceur". Hier, toutefois, les responsables de Space X étaient plus optimistes en raison de meilleures conditions météo prévues à l'endroit de l'atterrissage. Ils avaient également apporté des améliorations au premier étage afin que ce dernier résiste mieux aux vents forts. Sur Twitter, Elon Musk, estimait même que les "chances de succès lundi étaient encore inférieures à 50%", ajoutant que le chiffre "de 80% de chances d'ici la fin de l'année serait dans le meilleur des cas après de nombreux lancements".

Si SpaceX parvenait un jour à récupérer le premier étage de la fusée pour le réutiliser, cela réduirait les coûts de lancement de façon phénoménale et serait une première dans l'histoire de la mise sur orbite de satellites commerciaux. 

Lu sur Ouest France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !